Florange : pour Montebourg, Mittal n'est plus le bienvenu en France

Le bras de fer entre Mittal et Arnaud Montebourg continue. Et le ton monte. \"Nous ne voulons plus de Mittal en France parce qu\'ils n\'ont pas respecté la France\", a déclaré le ministre du Redressement productif dimanche dans une interview aux Echos. \"Les mensonges de Mittal depuis 2006 sont accablants\", a-t-il poursuivi, arguant qu\'il n\'avait \"jamais tenu ses engagements\" vis-à-vis de l\'Etat français.Montebourg hausse la voixDes déclarations offensives, qui traduisent la tension croissante suscitée par l\'épineux dossier de Florange, puisqu\'Arnaud Montebourg avait déjà déclaré jeudi devant le Sénat que \"le problème des hauts-fourneaux de Florange\" n\'était \"pas les hauts-fourneaux de Florange, c\'est Mittal\". Le ministre a par ailleurs confirmé qu\'il travaillait à un projet de \"nationalisation transitoire\" de Florange. D\'après le quotidien, \"l\'idée serait une association avec un opérateur industriel, minoritaire dans le capital le temps de stabiliser l\'activité\".La bataille devrait se poursuivre Alors que Mittal ne veut rien entendre de la vente de la totalité du site de Florange, la bataille devrait se poursuivre avec l\'exécutif, au moins jusqu\'à la fin de la semaine.Lire aussi : Qui est le russe Severstal, cette \"étoile du Nord\" qu\'on dit intéressée par Florange ?Florange : le gouvernement a deux mois pour trouver un repreneu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.