Nintendo tenterait de se relancer avec une Wii Mini

 |   |  389  mots
La communauté des fans de Nintendo trépigne d’impatience à quelques jours de la commercialisation de la Wii U en France. Cette nouvelle console se situe entre la console de salon et la console portable. Elle offre une nouvelle expérience de jeu fondée sur la possibilité de jouer sur plusieurs écrans dont son propre téléviseur. Aux Etats-Unis, les analystes de IHS Screen Digest cités par le magazine américain Forbes estiment que la Wii U se vendra à plus de 3 millions d’unités avant la fin de l’année et jusqu’à 54 millions de tablettes dans les prochaines années. Ils jugent que les ventes devraient décroître au fur et à mesure dès la quatrième année, plus rapidement que les ventes de la console Wii lancée en 2006.Mais pour relancer ses ventes, le groupe japonais multiplie les innovations pour prolonger la vie de sa console à succès la Wii. Avec plus de 75 millions de consoles vendues, Nintendo veut profiter d’un vivier de consommateurs conséquent. Il se tiendrait prêt à abattre un nouvel atout : d’après de nombreuses rumeurs, il s’agirait d’une Wii Mini, qui serait annoncée le 7 décembre prochain.Un secteur bousculé par les smartphonesReste que, selon les analystes, Nintendo est condamné à repenser son modèle de fabricant de consoles de salon. \"Nintendo a eu un énorme succès avec la Wii (...) mais dans le marché plus fragmenté d\'aujourd\'hui, il va avoir beaucoup de mal à le renouveler dans la même ampleur\", préviennent ainsi les analystes de la banque Morgan Stanley, cités par l\'AFP. L’essor des smartphones et de leurs applications ont ouvert un nouveau front sur ce marché jusqu\'alors dominé par Nintendo, Sony et Microsoft (Xbox). Le succès phénoménal d’Angry Birds illustre ce changement de paradigme. Ce jeu, vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde, ne coûte que 0,89 euro à l’achat. Rien à voir avec les jeux de consoles vendus autour de 70 euros.Sur son exercice 2011-2012 clos en mars, le groupe japonais a accusé une perte de 425 millions d\'euros et une baisse de 36% de son chiffre d\'affaires. Très présent à l\'international (77% de son chiffre d\'affaires), Nintendo souffre également du surenchérissement du yen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :