Un visa américain plus facile à obtenir pour les entrepreneurs

 |   |  294  mots
\"Start up Visa\", cela pourrait bien être le nom de ce visa dédié aux entrepreneurs étrangers qu\'étudie actuellement le Sénat américain. Sa particularité ? Il serait réservé aux étrangers qui s\'installent aux Etats-Unis et parviennent - dès la première année  - à recruter deux américains et à lever 100.000 dollars.Ce dispositif, inscrit dans un projet de loi, aiderait les étrangers qui viennent créer leur entreprise sur le sol américain à y rester. C\'est une coalition d\'entrepreneurs, d\'investisseurs et de groupes de pression qui plaide pour la création de ce visa spécial, inspiré de celui déjà existant au Canada.4 années de plusL\'idée c\'est d\'éviter des situations où l\'entrepreneur se voit refuser le droit de rester sur le territoire américain, alors même qu\'il y a fondé son entreprise avec succès. Ce fut le cas de l\'israélien Asaf Darash. Dirigeant d\'une société de sites web baptisée Regpack faisant travailler quinze personnes à San Francisco, il s\'est vu refuser en septembre l\'octroi d\'un nouveau visa pour rester en toute légalité sur le sol étasunien.Si ce projet de loi abouti, les entrepreneurs étrangers pourront continuer à vivre et exercer aux Etats-Unis pendant quatre années supplémentaires, à condition qu\'ils emploient cinq salariés au cours des trois dernières années. Une fois ce temps écoulé, ces entrepreneurs auront la possibilité de demander la nationalité américaine.Début 2012, Barack Obama décalrait :  \"proposez-moi une loi permettant aux entrepreneurs de gagner leur citoyenneté, je la signerai sur le champ\", il n\'a pour l\'instant fait aucun commentaire sur ce visa spécial \"start-up\".  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :