Renault pourrait installer une usine au Venezuela

 |   |  301  mots
Le 24 novembre 2012, Renault et le ministère du pouvoir populaire de l\'Industrie du Venezuela ont signé une lettre d\'intention pour étudier la faisabilité d\'une usine d\'assemblage au Venezuela. Renault est implanté aujourd\'hui industriellement en Colombie, au Brésil et en Argentine, mais pas au Venezuela. Aucune indication sur le projet lui-même et le nombre d\'unités annuelles n\'a été précisé à ce stade. Ce lundi, Renault a par ailleurs inauguré un Centre de formation en mécatronique automobile (combinaison de la mécanique, de l’électronique et de l’informatique en temps réel) en liaison avec l’Institut universitaire technologique (IUT) Dr. Federico Rivero Palacio, dans le cadre de l’Université de Caracas.Une présence discrèteRenault dispose actuellement d\'une filiale commerciale détenue à 100 %. Depuis le début de ses opérations, Renault y a vendu plus de 132.000 véhicules, développé un réseau de 20 concessionnaires et centres de service, ainsi qu\'un centre de formation professionnel et technique. Sur l\'ensemble de l\'Amérique latine, Renault a vendu sur les six premiers mois 215.000 véhicules (179.000 un an plus tôt). Soit une croissance de 20 %.Boom au BrésilLes ventes de Renault ont notamment explosé cette année au Brésil, avec une hausse de 25 % au cumul par rapport à 2011. Lors d’une conférence de presse, le PDG du constructeur automobile français, Carlos Ghosn, a expliqué la semaine dernière que le Brésil “se consolide comme le deuxième débouché du groupe dans le monde pour la deuxième année consécutive”. Renault possède une part de marché au Brésil de 6,6 % et vise les 8 % avant 2016. L’usine de Curitiba (Etat du Parana) va augmenter sa capacité de production de 280.000 à 380.000 voitures par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :