Une année de tops et de flops dans les technologies et les médias

2010, année techno. Au-delà des innovations proprement dites, aussi pléthoriques que les années précédentes et dont on peut prévoir qu'elles continueront à nous surprendre en 2011, l'irruption des industries high-tech et de la communication hors de leur univers aura marqué cette année. Apple s'est ainsi imposé aux côtés de deux géants pétroliers, ExxonMobil et Petrochina, sur le podium des plus grandes capitalisations boursières mondiales. Mark Zuckerberg, plus jeune milliardaire de la planète selon « Forbes », a vu son réseau social Facebook devenir le deuxième site le plus visité au monde après Google. 2010 a également vu la Chine rafler aux États-Unis la couronne du supercalculateur le plus rapide, avec une machine d'une capacité de 2,5 petaflops, soit 2,5 millions de milliards d'opérations par seconde. Certains souvenirs seront plus amers, comme pour le patron d'HP, viré pour une histoire privée, ou celui de Nokia, pour contre-performances. Mais plus que dans d'autres domaines de l'économie, les « flops » sont ici ?aussi instructifs que les « tops ». Florilège.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.