BBVA ne convainc pas les marchés

Le président de BBVA, Francisco González, a eu beau qualifier 2009 d'« année excellente », il n'a pas convaincu : le titre de la deuxième banque espagnole a fortement chuté dès la présentation, mercredi, des résultats annuels, marqués par une chute de 16,1 % du bénéfice net, à 4,21 milliards d'euros (proche du recul de ? 18 % de 2008). BBVA assure toutefois que la chute n'est que de 2,3 % hors éléments exceptionnels, avec des pertes non récurrentes qui se seraient multipliées par 2,6 par rapport à 2008, un calcul qui ne fait pas l'unanimité parmi les analystes. Certes, le résultat opérationnel semble plutôt satisfaisant : la marge d'intérêt a progressé de 18,8 %, la marge brute d'exploitation de 8,9 %. Et l'effort de réduction des coûts a permis de ramener le coefficient d'exploitation de 44,6 % à 40,4 %. « L'un des meilleurs pourcentages au monde », selon González. 2010 S'ANNONCE DIFFICILEMais tout cela n'a pas suffi à convaincre les marchés : d'abord, parce que le bénéfice net s'est écroulé au quatrième trimestre, avec une chute de 94 %, à 31 millions d'euros. Ensuite, parce que la filiale américaine, Compass, l'un des grands paris récents de BBVA, a vu se détériorer fortement son écart d'acquisition (goodwill). Également parce que le taux d'impayés est passé en un an de 2,3 % à 4,3 %. Enfin, et surtout, parce que le résultat annoncé hier est inférieur aux prévisions des analystes, à la suite de la forte hausse des provisions. BBVA assure y voir une preuve de solidité, la banque abordant ainsi 2010 avec une plus grande marge de manoeuvre. Mais les marchés semblent y voir au contraire un élément d'inquiétude, en l'occurrence la reconnaissance que l'année qui commence s'annonce aussi difficile que les deux précédentes. Thierry Maliniak, à Madrid

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.