2010 pourrait être un bon millésime pour les parfums de luxe

Interparfums voit grand pour 2010. Le détenteur des licences Burberry, Lanvin ou Paul Smith annonce des perspectives de 7 % de croissance de ses ventes, à 265 millions d'euros sur l'année. Alors que le marché mondial est stable et devrait le rester. Après une année 2009 faible en innovations, qui s'est traduite par une baisse de 2 % des ventes, à 259,2 millions d'euros, celle qui s'annonce sera en effet riche en lancements. Deux lignes de parfums, féminin et masculin, sont notamment attendues chez Burberry Sport et Van Cleef & Arpels. L'entreprise vient surtout de signer avec deux nouvelles marques de luxe : Montblanc chez Richemont et Jimmy Choo, célèbre pour ses escarpins bling-bling.Ces deux signatures s'ajoutent à d'autres très prestigieuses chez les concurrents. Après le parfum de Balenciaga, baptisé « 10, avenue George-V », et lancé dès février, Coty vient d'ajouter une nouvelle marque de PPR à son portefeuille avec Bottega Veneta. Puig, de son côté, a décroché en janvier la licence Valentino. Pour certaines marques, comme Jimmy Choo et Bottega Veneta, il s'agit de faire un pas de plus dans la diversification des produits, après les sacs, chaussures ou lunettes. Chez Valentino et Montblanc, les contrats avec Procter & Gamble (P&G) arrivaient à expiration. « P&G n'était pas assez luxe pour Montblanc et Valentino ne rapportait pas assez de chiffre d'affaires à cette multinationale du parfum », résume le PDG d'Interparfums, Philippe Bénacin.créer pour relancer la marqueLa plupart de ces partenariats ne donneront leurs premiers jus qu'en 2011. En attendant, Interparfums lancera cette année la première ligne de maquillage Burberry. « Ça n'a l'air de rien mais ça rejaillira sur les ventes de parfums car la marque sera mieux mise en avant dans les magasins », note Philippe Bénacin. Les 120 références de la nouvelle ligne seront disponibles dans une trentaine de points de vente pour commencer. Du coup, alors que les ventes de parfums Burberry ont chuté de 2 % en 2009, elles devraient progresser, selon le patron, de 6 % en 2010. Sophie Lécluse

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.