407.000 chômeurs supplémentaires en 2009

Les chiffres mensuels des demandeurs d'emploi sont très volatils. Une baisse un mois ne permet pas de marquer une tendance », résume Mathieu Plane, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), en commentant les chiffres de l'emploi de décembre. Comme le laissait entendre dès lundi Nicolas Sarkozy, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi au mois de décembre, sans aucune activité, a baissé (? 18.700, soit ? 0,7 %, catégorie A) pour s'établir à 2,62 millions fin 2009. En revanche, le nombre des personnes exerçant une activité réduite de moins de 78 heures au cours du mois est en hausse (+ 2 %, catégorie B), tout comme celui des personnes exerçant une activité de plus de 78 heures au cours du mois (+ 2,6 %, catégorie C).Sur un an, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A progresse de 407.200 (+ 18,5 %). Il grimpe à 587.800 (+ 18,2 %) en incluant les demandeurs d'emploi en activité réduite (catégories A, B et C). « Cette différence entre les 407.200 demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A et les 587.800 inscrits en catégories A, B et C montre que le halo du chômage est toujours très important », indique Mathieu Plane. Il estime également que « l'ajustement sur le marché du travail n'est pas termin頻 et qu'il « va continuer à s'opérer en 2010 ».TensionsRappelant par ailleurs l'« explosion du chômage partiel qui a permis d'amortir le choc de la crise », il prévoit que les entreprises vont « maintenant réabsorber les chômeurs partiels avant d'embaucher ». Si l'économiste reconnaît que « 2010 ne sera pas aussi catastrophique que 2009 et que le plus dur de la crise est derrière nous », il souligne que « l'OFCE table tout de même pour l'année 2010 sur 250.000 destructions d'emplois ». Si la France est sortie de la récession, elle n'est pas encore sortie de la crise. L'année 2010 s'annonce donc encore très tendue sur le front de l'emploi. D'autant que, outre l'arrivée de nouveaux chômeurs, Pôle emploi doit aussi trouver une solution aux demandeurs d'emploi de longue durée. Et ils sont nombreux. Selon la Dares, le nombre d'inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi a atteint 1,27 million en décembre, en catégories A, B et C. Parmi eux, 736.300 pointaient à Pôle emploi depuis plus un an, mais moins de deux ans. Avec les nouvelles règles d'indemnisation des chômeurs, un certain nombre d'entre eux risquent de se retrouver en fin de droits dans les prochains mois. Pôle emploi chiffre à un million le nombre de personnes potentiellement dans cette situation à la fin 2010.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.