L'école numérique passe à la vitesse supérieure

2010 devrait être l'année de l'école numérique. Le ministre de l'Éducation nationale, estimant que sa maison doit « basculer dans l'ère du numérique », annoncera prochainement un plan « sans précédent ». Vraisemblablement dans la foulée de la remise du rapport de Jean-Michel Fourgous, député-maire UMP d'Élancourt (Yvelines), le 15 février dans cette commune en pointe sur la question. En attendant, Luc Chatel a porté, fin 2009, de 50 à 67 millions d'euros le financement du plan écoles numériques rurales (6.700 écoles seront équipées?). Et mercredi, Jean-Paul Huchon, le président du conseil régional d'Île-de-France, a inauguré au lycée Louis-de-Broglie (à Marly-le-Roi) l'espace numérique de travail (ENT) Lilie. D'ici à la fin 2012, les 471 lycées franciliens seront équipés de ces portails Internet de services (cahiers de texte en ligne, forums, etc.). Coût de l'opération : 24 millions d'euros financés à 100 % par la région. nouveaux partenariatsPour autant, le plan de Luc Chatel ne portera pas sur l'équipement. Constatant que les outils numériques « augmentent la motivation des élèves et démultiplient les initiatives, il est surtout question de faire en sorte que les enseignants s'approprient ces outils », dit Jean-Michel Fourgous. En période de vaches maigres, ce dernier devrait donc plus préconiser des redéploiements de crédits et de nouveaux partenariats avec les collectivités locales et les prestataires de services. Clarisse Jay