27% des enfants menacés de pauvreté ou d'exclusion dans l'UE

 |   |  321  mots
En 2011, 27% des enfants de moins de 18 ans étaient concernés par la pauvreté ou l\'exclusion, contre 24% des adultes de 18 à 64 ans et 21% des personnes âgées de 65 ans et plus, selon une étude publiée par l\'office européen de statistiques Eurostat.Les pays les moins riches sont les plus touchésLa proportion monte à près du tiers pour les enfants issus de l\'immigration, c\'est-à-dire dont au moins un des parents n\'est pas né dans le pays où ils résident. Les pays où les enfants sont le plus à risque de pauvreté ou d\'exclusion sociale sont la Bulgarie (52% des moins de 18 ans), la Roumanie (49%), la Lettonie (44%), la Hongrie (40%) et l\'Irlande (38% selon des chiffres de 2010).A l\'inverse, en Suède, au Danemark et en Finlande, seulement 16% des enfants sont dans cette situation. Ces pays sont suivis par la Slovénie (17%), les Pays-Bas (18%) et l\'Autriche (19%).L\'éducation : un critère déterminantSans surprise, plus le niveau d\'éducation des parents est faible, plus le risque de pauvreté ou d\'exclusion grandit: près de la moitié des enfants dont les parents n\'ont pas dépassé le premier cycle d\'enseignement secondaire sont menacés de pauvreté ou d\'exclusion. La proportion tombe à 7% pour ceux dont les parents ont fait des études supérieures.C\'est en Roumanie que la différence est la plus marquée: 78% des enfants dont les parents ont un faible niveau d\'éducation sont menacés de pauvreté ou d\'exclusion, contre 2% de ceux dont les parents ont fait des études supérieures. En France et en Allemagne, où le risque de pauvreté dans l\'ensemble de la population est très proche (19,9% en Allemagne, 19,3% en France), il diffère pour les enfants: il est de 23% en France contre 19,9% en Allemagne. La tendance s\'inverse pour les personnes de plus de 65 ans: 15,3% en Allemagne, 11,5% en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :