Moscovici enjoint Ghosn de tenir ses promesses sur la baisse de sa rémunération

 |   |  257  mots
Parler c\'est bien, agir c\'est mieux. Voilà peu ou prou le conseil qu\'adresse le ministre de l\'Economie Pierre Moscovici au PDG de Renault, via un entretien accordé au Parisien/Aujourd\'hui en France.Carlos Ghosn avait en effet annoncé qu\'il renoncerait provisoirement à 30% de la part variable de son salaire, en échange d\'un accord de compétitivité en France. L\'accord a été signé avec trois syndicats le 13 mars. Pierre Moscovici attend donc le \"geste\" du patron. \"M. Ghosn, qui gagne beaucoup d\'argent, avait dit, si je ne m\'abuse, que si cet accord était signé, il ferait un sacrifice sur sa rémunération. On l\'attend. M. Ghosn doit faire ce geste\", a déclaré Pierre Moscovici, rappelant que l\'accord signé était \"du donnant-donnant\".En 2011, le PDG du groupe Renault-Nissan a touché une rémunération annuelle égale à plus de 13 millions d\'euros répartie ainsi : 1,59 million de rémunération variable et 1,23 million de part fixe au titre de ses fonctions chez Renault et 10,5 millions au titre de ses fonctions chez Nissan. Le ministre précise par ailleurs qu\'\"il y aura une loi sur la gouvernance des entreprises et les rémunérations\". Il se dit notamment favorable à ce que les salariés \"soient présents aussi dans les comités qui fixent les rémunérations\".POUR ALLER PLUS LOIN:>> Carlos Ghosn, patron le mieux payé... du Japon>> 13,3 millions d\'euros: c\'est le salaire de Carlos Ghosn qu\'Arnaud Montebourg veut faire baisse

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2014 à 15:57 :
le gros du salaire de ghosn est chez nissan alors il n'auura tout fiare pour nissan ces tous

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :