Meta IT veut devenir leader français de l'informatique responsable

La gageure ne les effraie pas. Michaël Gil de Muro et Guillaume Masson veulent faire de leur jeune société, Meta IT, dont le siège est à Bidart près de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) le premier fabricant français d'informatique responsable. Ils ont en effet entrepris de concevoir une solution informatique respectueuse de l'environnement, c'est-à-dire éco-conçue et peu consommatrice d'énergie. «?L'informatique est l'une des industries les plus polluantes et l'une des plus mal maîtrisées au monde. Pour faire un kilo de voiture, il faut 3?kg de matières premières. Pour 1?kg d'ordinateur, il en faut 100?kg?», signalent-ils.Réparer au lieu de jeterAprès maintes expérimentations, ils sont parvenus à développer un ordinateur et un serveur éco-conçus. Exit le wi-fi, le lecteur de CD ou les haut-parleurs... Ils se sont concentrés sur l'utilisation professionnelle des ordinateurs (gestion et bureautique) afin de supprimer un nombre considérable de pièces. Pour le matériel, ils ont opté pour des composants leur permettant d'allonger la durée de vie de leurs machines. Ils peuvent ainsi proposer un service de réparation qui peut utilement venir compléter leur chiffre d'affaires. La coque de l'ordinateur est, elle, en aluminium. De première extraction pour l'instant, mais Meta IT est en train de négocier un accord de partenariat avec une société aéronautique de la région bordelaise afin de récupérer ses chutes d'aluminium, de les fondre sur place pour les redécouper ensuite. Pour quantifier les résultats obtenus par tous ces efforts, les dirigeants de Meta IT ont confié au CNRS une mission d'analyse du cycle de vie de leur matériel. «?Nous serons le premier constructeur au monde à faire une telle étude?», précisent-ils.Du côté de la consommation d'énergie, les ordinateurs et les serveurs de Meta IT consomment respectivement 25 W et 30 W de puissance appelée contre une moyenne de 107 W et 300 W pour le matériel ordinaire. Plus important encore, les composants dégageant peu de chaleur (7 W thermiques, contre 30 habituellement), leurs serveurs n'ont plus besoin de salle climatisée. Meta IT a déjà réalisé une première série de 40 machines. Elle s'apprête à en produire 60 nouvelles avant de pouvoir lancer des séries de 500 grâce à un partenariat qu'elle est en train de mettre en place avec deux industriels français.Franck Audonnet

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.