Le crédit d'impôts devrait être reconduit

 |   |  271  mots
L'administration Obama ne s'est pas encore prononcée. Les sénateurs négocient. Nul ne savait, hier après-midi, si l'avantage fiscal de 8.000 dollars consentis aux primo-acquérants, qui expire le 30 novembre, serait reconduit. Selon toute vraisemblance, il devrait être maintenu, pour être éliminé graduellement ensuite. Si le président Barack Obama hésite ? l'initiative ayant déjà coûté 10 milliards de dollars ?, agents immobiliers, parlementaires et économistes sont unanimes : faute d'extension de ce crédit d'impôts, la reprise du marché immobilier qui est en train de démarrer déraillera. « Si ce programme n'est pas prolongé et élargi, les ventes vont se contracter et le prix des logements, qui s'était récemment stabilisé, va rechuter », prévient Patrick Newport, économiste du cabinet IHS Global Insight. La Fédération des agents immobiliers (NAR), l'Association des banquiers hypothécaires (MBA) et celle du bâtiment (NAHB) réclament même l'augmentation du crédit d'impôts et sa prolongation de douze mois. Quant au président de la commission bancaire du Sénat, Christopher Dodd, il propose que le plafonnement des revenus des ménages éligibles soit doublé, à 300.000 dollars par an? 238.000 logements saisis Bien que le programme soit entaché de fraudes ? 100.000 ménages auraient indûment perçu l'aide fédérale ? le gouvernement risque de devoir céder, face à l'explosion des saisies. Une procédure en ce sens a lieu toutes les 13 secondes aux États-Unis. Au troisième trimestre, 925.000 cas, un record, ont été enregistrés, et 238.000 logements ont été repris par les banques, un bond de 21 % comparé à la même période de 2008.Éric Chalmet, à New York

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :