Yen  : le naturel revient au galop

2 mn

C'est un changement radical de trajectoire qu'a connu le yen depuis un mois. Après avoir touché un point haut de quatorze ans face au dollar le 26 novembre dernier à 84,85, non loin de son record absolu qui l'avait entraîné jusqu'à 79,75 en avril 1995, la monnaie de l'archipel ne cesse depuis de dériver au point de tutoyer actuellement le seuil de 92. C'est en partie la conséquence du rebond généralisé du dollar, mais le yen a reperdu 8 % de sa valeur alors que l'euro n'en a cédé que 6,5 %. Car si l'endettement de certains États souverains de la zone euro, à commencer par la Grèce, fait de l'ombre à la monnaie unique, le budget que vient d'adopter le pays du Soleil-Levant a de quoi faire frémir les puristes. Ce budget record de 92.300 milliards de yens, soit 702 milliards d'euros, va porter le montant de la dette publique de la deuxième puissance économique mondiale à 181 % de son PIB d'ici à la fin du prochain exercice fiscal qui sera clos le 31 mars 2011.pieds et poings liésDe quoi effaroucher les investisseurs qui avaient troqué le yen pour le dollar dans leurs stratégies de portage, consistant à jouer sur les écarts de rendements. Le naturel est en train de revenir au galop, et les stratèges du panel de l'agence Bloomberg prédisent que le yen terminera l'année fiscale en cours à 95 pour 1 dollar, voire qu'il refranchira le cap des 100 abandonné depuis la mi-avril. À la base de leurs pronostics : la perspective de maintien du taux directeur de la Banque du Japon à 0,1 % tout au long du prochain millésime, son gouverneur, Masaaki Shirakawa s'étant engagé à le contenir près de zéro « de façon persistante » pour conjurer la déflation. On a appris vendredi que l'indice des prix sous-jacent ? défalqué des produits alimentaires frais très volatils ? jugé plus fiable que l'inflation totale, s'était contracté pour le neuvième mois consécutif en novembre, accusant une baisse de 1,7 %. Et la situation ne va pas s'arranger : le même indice pour la seule ville de Tokyo, publié de façon anticipée, fait ressortir pour décembre une baisse des prix de 1,9 %. La Banque du Japon est donc pieds et poings liés sur ses taux au moment où s'enracinent des anticipations de relèvement du loyer de l'argent plus précoces qu'initialement prévu au États-Unis. Isabelle Croizard

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.