"Fabulous Fab", l'ancien trader de Goldman Sachs devenu professeur d'économie

 |   |  524  mots
Que deviennent les \"rogue traders\"? Difficile de se reconvertir discrètement pour ces anciens \"Golden Boys\" passés entre les mains de la justice pour avoir fait perdre des milliards à des banques ou des investisseurs. Dernier du lot à faire parler de lui, après Nick Leeson début avril: le Français Fabrice Tourre, qui s\'était lui-même surnommé \"Fabulous Fab\".\"Je crois fermement que ma conduite a été correcte\"Ce 26 avril démarre une série d\'auditions outre-Atlantique qui pourraient infléchir le cours du procès opposant l\'ex-employé de Goldman Sachs au gendarme boursier américain. Petit rappel de son histoire : la Security and exchange commission (SEC) l\'accuse d\'avoir incité en 2007 ses clients à miser à la hausse sur un produit, appelé Abacus qu\'il a en partie conçu, tout en conseillant parallèlement au hedge fund d\'un autre gros client - John Paulson - de parier à la baisse sur le même portefeuille. L\'affaire a contribué à précipiter la banque allemand IKB à la limite de la faillite, pendant que Paulson empochait 1 milliard de dollars.\" A aucun moment nos clients n\'ont été leurrés. Nous sommes à leur service, mais nous ne sommes pas leurs conseillers (...) je crois fermement que ma conduite a été correcte\", s\'était-il défendu devant le Sénat américain, lors de l\'audition qui a fait connaître son visage, il y a tout juste 3 ans, le 27 avril 2010.Sujet: \"théorie du revenu\"En attendant son procès qui doit démarrer en juillet, l\'ancien trader ne se croise pas les pouces. Fabrice Tourre, 33 ans, est aujourd\'hui doctorant en économie à l\'université de Chicago, comme le rappelle le Wall Street Journal. Il y donne même des cours en tant qu\'assistant. Son sujet? La \"théorie du revenu\", comme l\'indiquent ces programmes d\'examen en ligne sur le site de l\'université. Cette reconversion entre dans la ligne d\'un cursus plutôt classique pour les matheux français qui font carrière à Wall Street : classe préparatoire dans un grand lycée parisien, Centrale, puis l\'université américaine de Stanford.\"C\'est décidé, je prends ma retraite\"Entré à 21 ans chez Goldman Sachs en 2001, Fabrice Tourre pensait déjà à la retraite avant que n\'éclate l\'affaire. \"Encore deux ans de boulot et c\'est décidé, je prends ma retraite, écrivait-il dans les fameux courriels privés publiés en 2010 par son ancien employeur, où il prédisait l\'effondrement du système des subprimes et s\'affublait du surnom de \"fabulous fab\".>> Affaire Goldman Sachs : découvrez les emails édifiants du petit Français \"Fabulous Fab\"La retraite, \"Fab le Fabuleux\" en a prise une, forcée, depuis fin 2011. Il la quitte finalement en février 2013, mais c\'est elle qui paye ses avocats. Entre-temps, le \"rogue trader\" est passé par Kigali au Rwanda pour une mission humanitaire. Et quitte à profiter de sa célébrité, il lui reste encore la possiblité de raconter son histoire dans un livre à l\'instar de Nick Leeson ou Jérôme Kerviel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :