Francisco Manuel Seixas Da Costa, ambassadeur du Portugal en France

 |   |  105  mots
Il y a des faiblesses dans l'économie portugaise, mais la dégradation de la note du Portugal est d'abord une façon de renforcer le prestige des agences de notation qui, dans le passé, ont fait un mauvais travail. Elles essaient de montrer, par une certaine distribution de l'inquiétude, qu'elles sont plus prudentes. »Si en janvier, on avait eu une déclaration commune Sarkozy-Merkel disant que la zone euro est inattaquable... on n'en serait pas là !  Ce que les marchés sont en train d'attaquer, c'est la crédibilité de la zone euro. La cohérence politique est en train de disparaître. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :