Ladji Doucouré sélectionné, où est le problème ?

AthlétismeMercredi 21 juillet, communiqué de la Fédération française d'athlétisme : « Compte tenu de son état de santé et de forme, le DTN (directeur technique national, ndlr) a décidé de sélectionner Ladji Doucouré pour les championnats d'Europe ». Dans le milieu, la nouvelle fait l'effet d'une petite bombe. Le recordman de France (12''97) ne remplit en effet aucune des conditions sportives requises pour intégrer la liste. Insuffisamment remis d'une blessure, il n'a pas participé aux championnats nationaux une semaine auparavant, passage obligé pour tous les athlètes. Il n'a couru que deux fois en compétition. Sa « meilleure » performance ? Un médiocre 13''54 à Castres, un dixième de seconde au dessus des minimas. Le Francilien ne peut même pas se targuer de remplir le dernier critère, à savoir faire partie du Top 12 continental de la saison. Il n'est que 13e... Alors, passe-droit ? « Le DTN Ghani Yalouz a bien fait de sélectionner Doucouré, tranche Bernard Amsalem, le président de la FFA. On ne peut pas se passer d'une telle chance de podium. » Certes, Yalouz a le droit d'inscrire un athlète sur son nom dans chaque discipline. « Ladji ne prend la place de personne », répète-t-il d'ailleurs à l'envi. Mérite-t-il pour autant sa sélection ? « Quand je suis arrivé à la Fédération, j'ai décidé de définir les FPO (forts potentiels olympiques) en vue des JO de Londres 2012. Il se trouve que Ladji en fait partie. Non seulement je crois en lui, mais c'est un garçon très important pour l'équipe de France. Il est le trait d'union entre les anciens et les jeunes. Une sorte de grand frère. Je sais qu'il ne trichera pas. »C'est vrai qu'il a de l'expérience, Doucouré. Héros malheureux de la finale du 110m haies des Jeux d'Athènes (à la lutte pour une médaille, il avait chuté sur le dernier obstacle), double champion du monde 2005, il a connu depuis une impressionnante série de pépins physiques qui ont pourri sa carrière, exception faite d'un titre européen en salle en 2009. Dernier en date, en mars lors des Mondiaux en salle à Doha. Une déchirure aux ischio-jambiers qui a mis en péril le reste de sa saison. Avant le repêchage miraculeux du 21 juillet... « C'est vrai que Ladji est légèrement en retard, explique son entraîneur Renaud Longuèvre. Mais ses dernières prestations sont encourageantes. Elles valident notre programme d'entraînement. Ok, 13''54, ce n'est pas terrible, mais il progresse et peut encore gratter deux dixièmes. » Si c'est le cas, et s'il parvient à enchaîner trois courses en trois jours, Ladji Doucouré pourra prétendre au podium. Les meilleurs spécialistes actuels du 110m haies sont tout sauf européens. Le numéro 1 continental, le Tchèque Szoboda, n'a pu faire mieux que 13''27 cette année. « Je n'ai pas de compte à rendre, a lâché un Doucouré passablement énervé à son arrivée en Catalogne. On me crache dessus. En France, on aime trop les choses carrées. Vous voulez quoi ? Que je rende le maillot ? Non, on me donne un maillot, on me dit de courir et je vais y aller. À fond. Comme d'habitude. » Une médaille de l'ancien champion du monde junior aurait un double effet : lui offrir à 27 ans un nouveau départ et faire taire les mauvaises langues.
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.