Medvedev démet par oukase le maire de Moscou

 |   |  274  mots
Adepte du « soft power », Dmitri Medvedev a pour la première fois usé de la manière forte face au maire de Moscou, Iouri Loujkov. Les hauts fonctionnaires en disgrâce sont d'habitude discrètement convoqués au Kremlin, où ils se voient offrir un parachute doré en échange d'un départ « de plein gré ». Un autre sort a été réservé à Iouri Loujkov, 74 ans, une des figures politiques les plus connues du pays, puisqu'il a été limogé par décret présidentiel. Medvedev a nommé un nouveau maire, Vladimir Ressine, 74 ans lui aussi et bras droit de Loujkov. Parmi les nombreux dirigeants régionaux limogés par un Dmitri Medvedev attaché à renouveler l'élite politique, Iouri Loujkov est le seul à lui avoir publiquement tenu tête, tentant même de rallier à lui - en vain - Vladimir Poutine. Enjoint depuis plusieurs semaines de présenter sa démission et soumis à une intense campagne médiatique hostile menée par les chaînes de télévisions contrôlées par le Kremlin, Iouri Loujkov tentait encore lundi de mobiliser ses troupes, affirmant remplir son mandat jusqu'à son terme en 2011.Furieux d'avoir été lâché par Russie Unie, le parti du pouvoir dont il avait été l'un des trois leaders depuis sa formation en 2001, Iouri Loujkov pourrait créer des problèmes au Kremlin, selon les politologues, s'il décide de former un parti d'opposition. Iouri Loujkov sait faire usage d'un populisme qui fait mouche auprès de l'électorat russe. Mais la fortune de son épouse, Elena Batourina, unique femme milliardaire russe et reine du BTP, pourrait constituer un handicap. Emmanuel Grynszpan, à Moscou

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :