La France bascule vers les paiements européens

L'Europe des paiements se concrétise. A partir de lundi prochain, les banques françaises proposeront à leurs clients d'utiliser un mode de prélèvement de leurs factures similaire dans tous les pays de l'Union européenne. Cette nouvelle offre s'inscrit dans le cadre de la mise en place d'un système unique de moyens de paiements en Europe, le SEPA. Imaginé en 2002, ce programme vise à harmoniser partout en Europe les paiements électroniques à travers les cartes, les virements et les prélèvements. Ces derniers constituent en réalité la deuxième grande étape après les virements. « La migration vers le prélèvement européen SEPA se fera automatiquement pour les clients particuliers. Elle sera plus rapide car elle profitera des adaptations déjà réalisées par les entreprises pour les virements », explique Bernard Dutreuil, directeur des systèmes et moyens de paiement à la Fédération bancaire française (FBF). les cartes de crédit aussiDébut 2008, les banques françaises avaient déjà mis à disposition une plate-forme pour les virements en Europe. En début de semaine, la Banque centrale européenne (BCE) a exprimé son impatience et pointé du doigt le retard pris par le système unique de paiement en Europe, avec seulement 9,3 % des virements réalisés sur le nouveau modèle. Mais en France, le transfert va s'accentuer dans les prochaines semaines. « Le passage aux virements européens va franchir un cap avec la bascule des administrations publiques qui représentent 45 % du marché », ajoute Bernard Dutreuil. Elles réalisent 870 millions d'opérations par an et devraient utiliser le système SEPA à 80 % à la fin de l'année. Avec le lancement du mode de prélèvement et l'accélération des virements SEPA, la France entre de plain pied dans le programme européen. Mais pour s'assurer de l'utilisation rapide de ces moyens de paiements, la BCE devrait fixer dans les prochaines semaines des dates butoirs pour boucler la bascule du nouveau système. A priori, les banques devront adopter en totalité les virements SEPA pour le début 2013 et les prélèvements pour début 2014.D'ici là, elles devront dans le même temps avancer sur le système européen des cartes de crédit. Déjà lancé depuis plusieurs années, il doit aussi prendre un virage important dans les mois à venir. « Début 2011, 25 grandes banques européennes présenteront les résultats de leur étude de faisabilité d'un nouveau système de cartes européen. Si les conclusions sont positives, il prendrait environ deux ans pour sa mise en place », conclut le responsable de la FBF. Dix ans après la mise en place de l'euro pour les particuliers, les paiements européens verront enfin le jour. M. Pe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.