Patrons à la loupe

Le patronat français est à l'honneur. C'est heureux tant les ouvrages sur le sujet sont rares en France. Les éditions Flammarion proposent ainsi un monumental « Dictionnaire historique des patrons français », une initiative inédite qui rassemble quelque 300 biographies de patrons et des analyses thématiques, appuyées par des documents historiques, comme l'attitude du patronat face à l'élection de François Mitterrand, aux grèves, à l'égalité des sexes ou bien à l'immigration. Ce dictionnaire, qui a mobilisé 168 spécialistes, sous la direction de Jean-Claude Daumas, professeur d'histoire contemporaine, s'adresse au grand public. Il remet en perspective toute l'histoire économique de la France du XXe siècle et permet de mieux saisir l'évolution - la mutation même - d'un patronat qui, loin de constituer une « classe » homogène est protéiforme et souvent divisée. Une seule conviction les unit, celle de la défense de l'économie de marché, même si nombre de dirigeants sont issus de la haute fonction publique ou doivent leur fortune à la générosité de l'État. C'est un ouvrage de référence à la tonalité volontairement neutre. Ce n'est évidemment pas le cas de « l'Histoire secrète du patronat », qui vient d'être réédité. Les auteurs s'attaquent délibérément à la face sombre du patronat, de son rôle sous le régime de Vichy au financement des partis politiques, en passant par leur efficace lobbying. Ce livre-enquête donne une image peu glorieuse des patrons, une image qui ne cesse de se dégrader auprès de l'opinion depuis le milieu des années 1990. Ces deux ouvrages imposants se complètent aisément, comme d'ailleurs l'ouvrage récent de François-Xavier Dudouet et Éric Grémont (« les Grands Patrons en France »), plus centré sur les réseaux « sociaux » des dirigeants du CAC 40. Après avoir bénéficié d'une relative tranquillité, les patrons français sont désormais scrutés avec soin. E. B.« Dictionnaire historique des patrons français », sous la direction de Jean-Claude Dumas, éditions Flammarion, 1.600 pages, 65 euros.« Histoire secrète du patronat », sous la direction de Benoît Collombat et David Servenay, éditions La Découverte, 683 pages, 13 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.