« La transformation de l'ISF est souhaitable »

STRONG> Vous vous êtes prononcé pour une TVA sociale...Oui, pour améliorer la compétitivité de nos entreprises et protéger nos emplois industriels. Elle a été mise en oeuvre en Allemagne, où l'impôt sur les sociétés a été abaissé de 38,7 à 29,8% et où la TVA a été relevée de 16 à 19 %. Notre taux de TVA est inférieur à la moyenne européenne établie à 20,2 % et très en dessous des taux danois et suédois fixés à 25 %. Comme la taxe carbone, cet impôt peut améliorer certains comportements si son augmentation est concentrée, par exemple, sur les produits menaçant la santé ou l'environnement.Quid de l'ISF dans le « big bang fiscal » que vous préconisez ?Une réforme fiscale d'envergure est réalisable si l'on fond d'abord l'impôt sur le revenu et la CSG dans un impôt unique, retenu à la source. Il faut ensuite modifier en profondeur la fiscalité locale, origine d'inégalités insupportables.Viennent enfin les symboles : le bouclier fiscal - sa suppression est incontournable - et l'ISF - sa transformation est souhaitable. Mais si l'on crée une tranche supérieure de l'impôt sur le revenu, il faut éviter de pénaliser les revenus du travail. En cas de suppression de l'ISF, je propose donc d'élargir l'assiette du nouvel impôt aux revenus du capital qui bénéficient aujourd'hui du taux réduit à 18 %. (Sur le bouclier fiscal, voir aussi page 5)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.