La Banque du Japon bouscule son calendrier

L'agenda des grandes banques centrales va être particulièrement chargé tout au long de la semaine de la Toussaint. La Banque du Japon a en effet décidé d'avancer sa prochaine réunion aux 4 et 5 novembre plutôt qu'aux dates prévues dans son organigramme, les 15 et 16, alors que se tenait jeudi son conseil. Or, avant la BoJ, sont inscrites aux calendriers les réunions de la Banque de Réserve d'Australie le 2 novembre, de la Réserve fédérale américaine les 2 et 3, de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre le 4 novembre. Stimuler l'activitéPourquoi donc cette précipitation ? La banque centrale de Tokyo a deux idées en tête : stimuler l'activité le plus vite possible, alors qu'elle vient de réviser en baisse ses prévisions de croissance de 2,6% à 2,1% pour l'année fiscale en cours qui se termine le 31 mars 2011 et de 1,9% à 1,8% pour la suivante, et surtout empêcher le yen de poursuivre sa marche vers son record de vigueur face au dollar atteint en avril 1995 à 79,75. Deux conditions nécessaires, si ce n'est suffisantes, pour faire sortir l'archipel du cercle infernal de la déflation, dans laquelle le Japon devrait rester embourbé, puisque l'institut d'émission maintient sa prévision de progression de l'indice des prix à un niveau anémique de 0,1% pour l'exercice fiscal 2012.Pour l'heure, la Banque du Japon a annoncé jeudi le maintien de son taux directeur à un niveau voisin de zéro. Comme elle le fait depuis un mois, elle continuera à l'encadrer dans une fourchette de 0% à 0,1%. Elle a en outre commencé à détailler son programme de rachats d'actifs financiers de 5.000 milliards de yens (62 milliards de dollars), dont le principe avait été arrêté début octobre et qui s'ajoute aux 30.000 milliards de yens de prêts à taux préférentiels déjà consentis aux banques pour encourager le crédit. Dans un premier temps, la BOJ se portera acquéreur de 1.500 milliards de yens (18 milliards de dollars) d'emprunts d'Etat à long terme, les JGB, et de 2.000 milliards de yens de bons du Trésor, les titres de dette publique à court terme. plan de soutienLe 5 novembre, elle pourrait décider d'augmenter la taille de son plan de soutien et devrait annoncer un programme de rachat de billets de trésorerie de 1.000 milliards de yens et d'obligations d'entreprises, où l'égibilité des titres serait édulcorée. Elle pourrait accepter du papier noté BBB par les agences de notation, ce qui correspond aux émetteurs dont la qualité de crédit est «moyenne». Le gouvernement a notamment déjà approuvé l'achat par la BOJ de 450 milliards de yens de parts d'ETF, les fonds cotés sur indices, et de 50 milliards de titres de fonds immobiliers japonais, les REIT. Aucun doute: le suspense sera au rendez-vous de la semaine prochaine.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.