LG plombé par sa division de téléphonie mobile

La situation ne s'est pas améliorée au troisième trimestre pour la division de téléphonie du groupe d'électronique sud-coréen LG. La perte opérationnelle de ce pôle qui dégageait une marge de plus de 10 % il y a un an s'est alourdie, à 270 millions de dollars, faisant tomber dans le rouge le résultat d'exploitation consolidé (? 164 millions de dollars). Alors que toutes les autres divisions (TV, électroménager, chauffage) sont en croissance, celle du mobile a vu ses ventes s'effondrer de 30%. Dans l'Hexagone, le chiffre d'affaires de la division mobile est en recul de 22% selon Eric Surdej, le directeur général de LG Electronics France. « Nous serons entre -15 % et -18 % sur l'année » confie-t-il malgré la remontée espérée en fin d'année. « Nous avons complètement raté notre année à cause d'un déficit de produits conformes aux attentes des consommateurs, c'est-à-dire des smartphones » reconnaît le patron de LG France. Offre pléthoriqueLe numéro trois mondial des téléphones portables (9 % de part de marché à fin juin selon Gartner), qui a écoulé 28,4 millions d'appareils au troisième trimestre dans le monde, n'avait qu'un seul smartphone à proposer, l'Optimus, un modèle parmi d'autres dans une offre déjà pléthorique de terminaux sous Android, le logiciel de Google, signés Samsung ou HTC notamment, et face aux best-selleurs iPhone et BlackBerry. Ce portefeuille de produits inadapté a fait perdre au spécialiste des tactiles plusieurs points de part de marché et tomber à 8-9 % à la fin août en cumulé en volumes, à 6,8% en valeur. « Les smartphones représentent plus de 60 % du marché en valeur, c'était trois fois moins l'an dernier », souligne Eric Surdej. L'an prochain, les téléphones intelligents devraient s'octroyer plus de 50 % du marché français en volume et les trois quarts en valeur, selon Denis Morel, le responsable du pôle mobile de LG France. En plus de l'Optimus, plutôt milieu de gamme, qui s'est vendu à plus de 100.000 exemplaires, LG dispose désormais d'un deuxième modèle sous Android, l'Optimus 1, et d'un autre sous Windows Phone 7. « Nous comptons désormais lancer un smartphone par mois », prévient Denis Morel. Delphine Cuny

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.