Orange reprend des couleurs dans l'ADSL et le mobile

En un mois et demi, France Télécome;lécom a séduit 99.000 clients avec son offre Open, qui ajoute à un abonnement ADSL classique un forfait mobile et les appels illimités vers 4 numéros de mobile depuis la Livebox. Cette offre dite « quadruple-play », lancée le 19 août, ainsi que la baisse de prix de sa gamme haut débit début juin ont permis au premier opérateur français de retrouver une dynamique commerciale dans l'ADSL. Alors qu'Orange ne recrutait plus que 15 % de nouveaux abonnés à Internet au premier semestre, sa part de conquête a doublé, remontant à 32,8 % selon ses estimations au troisième trimestre, « le meilleur résultat depuis le premier trimestre 2009 », s'est félicitée Delphine Ernotte, la directrice ajointe France. Orange stabilise ainsi sa part de marché dans le haut débit à 46,3 %. Au prix d'un léger recul de 50 centimes du revenu moyen par abonné à 36,10 euros. Nouveaux forfaitsDans le mobile aussi, Orange a repris des couleurs. Le chiffre d'affaires est à nouveau en croissance, de 2,1 % (et même + 6,6 % hors effets réglementaires de la baisse des tarifs d'interconnexion), tiré par les services d'Internet mobile et l'essor des smartphones (près de 50 % des terminaux vendus). L'opérateur vient de lancer une nouvelle gamme simplifiée de forfaits Origami, ramenée de 47 à 15 formules possibles. Orange aura « des smartphones et des tablettes dans toutes les gammes de prix » et se dit « confiant » pour exploiter au mieux la période de Noël. L'embellie n'est pas réservée à la France (51 % de l'activité). L'activité est en amélioration, bien que toujours en repli, en Espagne, en Pologne et dans la division Entreprises. Idem en Egypte, devenu le premier pays du groupe en termes d'abonnés mobiles (28,4 millions contre 26,2 millions en France) : Mobinil a regagné des clients et stabilisé son revenu moyen par abonné depuis la fin du conflit entre ses actionnaires et la reprise en main par l'opérateur français. Le chiffre d'affaires consolidé reste en repli sur neuf mois à 33,7 milliards d'euros mais en légère progression, hors impact réglementaire. Aussi France Télécome;lécom table-t-il désormais sur une légère croissance sur l'ensemble de l'année (hors régulation), plutôt qu'une stagnation.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.