La pauvreté s'aggrave en Inde

 |   |  305  mots
DéveloppementCent millions de pauvres supplémentaires d'un seul coup?: c'est ce que l'Inde vient de « gagner » dans le cadre d'une réforme de la définition du seuil de pauvreté. Selon les nouveaux critères, plus de 37 % de la population indienne vit sous ce seuil, contre 27,5 % estimés jusqu'ici. Le nombre de pauvres en Inde en 2005, année de référence, passe de 270 à 370 millions. Les conclusions de la commission gouvernementale dirigée par l'économiste Suresh Tendulkar sont spectaculaires. Jusqu'ici, le seuil de pauvreté était calculé sur un seul critère?: l'argent nécessaire à l'achat des calories indispensables à une alimentation de base. Mais la commission recommande désormais de prendre en compte un panier de besoins élémentaires, incluant également la santé, l'éducation ou l'habillement. Résultat?: la nouvelle base de calcul montre que la misère dans les campagnes indiennes était fortement sous-évaluée. La totalité de l'augmentation est en effet imputable à la population rurale. Près de 42 % des habitants des campagnes sont pauvres, contre 28,3 % estimés jusqu'ici. Peu brillants, ces chiffres sont considérés comme nettement plus réalistes par les économistes. Le seul point positif, c'est que la nouvelle méthode continue à faire apparaître un net recul de la pauvreté sur dix ans. Dans l'ancien système, la proportion de pauvres était passée de 36 % de la population en 1994 à 27,5 % en 2005?: avec le nouveau, elle chute sur la même période de 45,3 à 37,2 %.programmes sociauxLes conclusions de la commission ne seront pas sans impact. Si le gouvernement les accepte, il devrait en résulter mécaniquement une très forte augmentation des besoins budgétaires pour les programmes sociaux consacrés à la lutte contre la pauvreté, qui absorbent déjà près du quart du budget de l'État, lourdement déficitaire. Patrick de Jacquelot, à New Delh

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :