Eutelsat veut propulser Internet dans l'espace

 |   |  484  mots
Après deux reports de tir, le satellite KA-Sat a enfin été lancé dimanche dernier par une fusée Proton depuis la base de Baïkonour au Kazakhstan. Au téléport de Rambouillet près de Paris, le centre de contrôle et l'exploitation des satellites d'Eutelsat, les techniciens ont pris le relais. Leur objectif : placer en orbite géostationnaire à 36.000 kilomètres de la Terre ce nouveau poids lourds de l'espace de 6 tonnes fabriqué à Toulouse par EADS-Astrium. Pour le diriger, des dizaines d'opérateurs travaillent jour et nuit dans une salle de contrôle, les yeux rivés sur leurs ordinateurs et les larges écrans muraux qui affichent la trajectoire de l'engin. Leurs instructions sont transmises aux moteurs du satellite par une énorme antenne de 9 mètres située à quelques mètres du bâtiment. Elle a été installée aux côtés des dizaines d'autres paraboles qui permettent à tous les satellites d'Eutelsat en activité de communiquer avec le sol. Ancienne installation de France Télécome;lécom, le téléport est situé en rase campagne loin de toute perturbation aérienne. Il faudra encore plus de trois mois aux équipes du téléport pour valider les connexions de ce satellite de télécommunications de nouvelle génération qui desservira à terme plus de 1 million d'abonnés à Internet en Europe (dont 200.000 à 300.000 en France). « La puissance globale de ce satellite sera équivalente à la totalité de nos 26 satellites de retransmission TV actuellement en exploitation commerciale », explique Jean-François Fremeaux, directeur du développement marchés et produits d'Eutelsat. Ce satellite communique via les fréquences de bande KA encore peu utilisées, à la différence des bandes KU pour la TV. Elles offrent des débits beaucoup plus élevés : le KA-sat aura une puissance globale de 70 gigabits/seconde contre 1 Gb/s pour un satellite fonctionnant sous bande Ku. Cette solution sera commercialisée à partir de mai 2011 par une soixantaine de distributeurs en Europe, dont SFR ou Numéo pour la France.Complémentarité« Cette nouvelle technologie va démontrer que le satellite est une solution complémentaire au déploiement de la fibre optique, pour la couverture en haut débit de nos territoires », souligne Michel de Rosen, directeur général d'Eutelsat. Ce service vise une clientèle de particuliers qui n'ont pas accès à l'ADSL ainsi qu'une clientèle professionnelle. « L'offre de KA-Sat viendra consolider notre activité Réseaux professionnels de données, segment qui représente 15 % de notre chiffre d'affaires, pour les entreprises et les administrations », détaille le patron du premier opérateur de satellites en Europe. Le groupe a investi 350 millions d'euros dans le développement et le lancement de KA-Sat ainsi que dans la fabrication de dix stations au sol réparties dans toute l'Europe. Cette nouvelle offre devrait permettre à l'opérateur de générer 100 millions d'euros de chiffre d'affaires à partir de 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :