JP Morgan choisit Londres pour conquérir les pays émergents

 |   |  338  mots
Alors que l'administration Obama a annoncé sa volonté de réduire la taille des institutions financières et de leur interdire certaines activités, JP Morgan se lance dans une nouvelle activité. Selon le « Financial Times » de vendredi, la banque américaine va créer un pôle mondial d'investissement et de financement (BFI) à destination des multinationales. Greg Guyett, responsable de la banque au Japon, qui va s'installer à Londres pour diriger la nouvelle activité, a indiqué au quotidien que l'une des raisons de ce projet était de rééquilibrer les sources de revenus, notamment en accroissant la part générée dans les pays émergents.Pour concurrencer HSBC et CitigroupEn effet, si la banque offre déjà une large palette d'activités, allant de la banque de détail à la BFI, elle tire encore les trois quarts de ses revenus des États-Unis : elle entend donc être moins dépendante de son marché domestique et tirer parti de la forte croissance en Chine, en Inde et au Brésil, pays où elle souhaite être active très prochainement. Les « vieux » pays ne sont pas totalement oubliés. Outre la Grande-Bretagne, elle ambitionne aussi d'offrir ses services en Allemagne et en Suisse.JP Morgan s'attaque à un marché du financement qui, en termes de couverture internationale, est entre les mains de la britannique HSBC et de l'américaine Citigroup. Le nouveau pôle basé à Londres pourrait profiter des difficultés de cette dernière, dont l'activité reste encore entravée par une participation de l'État américain à son capital et des actifs à céder. JP Morgan devrait investir 100 millions de dollars dans le projet et devrait embaucher, selon le « Financial Times » des « centaines de banquiers ». Elle proposera des prêts, du courtage de matières premières, ou encore de la gestion de trésorerie. JP Morgan a publié des résultats 2009 meilleurs que prévu avec un bénéfice net multiplié par deux sur l'année, à 11,728 milliards de dollars, et par plus de quatre au dernier trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :