Un méga-LBO de 5 milliards d'euros dans les cartons des fonds d'investissement

Kabel Deutschland. Cette société, numéro un du câble en Allemagne, pourrait faire l'objet de la plus grosse opération de LBO (rachat avec un recours à l'emprunt) depuis 2007. Son actionnaire actuel, le fonds Providence Private Equity Partners, étudie deux scénarios de sortie : la cession ou l'introduction en Bourse. Plusieurs grands acteurs du LBO regardent de près le dossier. D'après nos informations, Advent International, Bain Capital, Carlyle et CVC sont sur les rangs. La valorisation de l'entreprise tournerait autour de 5 milliards d'euros. Fait notable, notamment dans le contexte actuel de rareté des financements pour les opérations à effet de levier, la dette aurait la part belle dans ce dossier.Carlyle déjà présent dans le câbleSeulement, pour certains des candidats, elle ne proviendrait pas des banques mais du marché obligataire à haut rendement, dit « high yield », très dynamique depuis l'automne 2009 sur le Vieux Continent. Carlyle prévoirait ainsi d'apporter plus de 3,5 milliards d'euros sous cette forme, le solde étant financé via son véhicule européen (4 milliards d'euros disponibles sur 5,4 milliards) et son véhicule américain (10 milliards de dollars sur 14 milliards). Atout de taille, les équipes du fonds disposent d'une certaine expérience dans le secteur d'activité de Kabel Deustchland. En effet, Carlyle détient Numericable en France, son équivalent en Suède, Com Hem, et il a été actionnaire dans le passé de Casema aux Pays-Bas. Réouverture du marché des financementsUne autre opération a agité le landernau du private equity ces derniers jours. Il s'agit de l'acquisition du distributeur britannique Pets at Home par l'américain KKR pour 955 millions de livres (1,01 milliard d'euros). Selon nos informations, le fonds financerait près de la moitié de l'opération avec de la dette bancaire (plus de 500 millions d'euros). Illustration de ce retour du financement sur le marché, les crédits européens destinés aux opérations de LBO ont bondi au dernier trimestre 2009, avec 5 milliards de dollars de prêts octroyés, soit plus que les trois trimestres précédents, d'après le cabinet d'études Dealogic.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.