Pourquoi Amazon surclasse tous ses concurrents

Amazon a dévoilé vendredi des résultats record. Le site américain de vente en ligne a clos son exercice 2009 sur 24,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires, soit 28% de plus qu'en 2008. Et son bénéfice net a bondi de 40 % à 902 millions de dollars. Soit 2,04 dollars par action, ce qui surpasse ainsi de très loin les prévisions des analystes financiers qui tablaient sur 1,90 dollar par titre. Comment expliquer cet emballement ? Amazon a d'abord tiré profit de la vigueur de la consommation américaine en fin d'année sur la Toile. Les Américains se sont rués en ligne pour profiter des meilleurs prix.Sur les mois de novembre et décembre 2009, les ventes ont progressé de 4% en ligne, à 29,1 milliards de dollars, selon ComScore. Une performance qui surpasse celle du commerce traditionnel qui a progressé de 1,1% à Noël dernier, selon la National Retail Federation. Amazon, lui, fait mieux que tout le monde. Au dernier trimestre de son exercice, ses ventes ont bondi de 40%. Le site a profité de la consolidation, à hauteur de 200 millions de dollars, du chiffre d'affaires de Zappos, une enseigne de chaussures acquise le 1er novembre dernier. Mais surtout, il a récolté les dividendes de son Kindle. Plusieurs millions d'exemplaires de ce livre numérique auraient déjà été vendus, à en croire la petite phrase de Jeff Bezos, son directeur général et fondateur. « Des millions de gens possèdent maintenant le Kindle », a-t-il lâché jeudi, sans dévoiler le chiffre exact des volumes de vente de cet appareil vendu dans 100 pays. Forrester estime qu'il représenterait 60% des ventes de livres numériques aux États-Unis, contre 35% pour le Sony Reader.Le site vend désormais de toutAmazon gagne aussi des parts de marché grâce à ses diversifications. Car le site vend désormais de tout. Et pas seulement des livres imprimés, son métier historique. Cette stratégie est de mise aussi à l'étranger où ses ventes ont bondi de 48% à 11,6 milliards de dollars en 2009. « En France, l'an dernier, nous avons lancé une boutique consacrée à la puériculture et à la petite enfance ainsi qu'une autre dédié aux chaussures et aux accessoires de mode », illustre Xavier Garambois, directeur général de Amazon.fr.Amazon reste optimiste pour 2010. Le distributeur espère voir son activité croître dans une fourchette de 32% à 43% durant ce premier trimestre 2010. Une performance qui surprendra. Le cabinet Forrester estime que les ventes en ligne progresseront de 13% cette année outre-Atlantique, puis de 10% en 2011.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.