Défense : la DGA a exécuté à l'euro près son budget en 2012

 |  | 332 mots
Lecture 2 min.
C'est une belle performance pour la direction générale de l'armement (DGA). Et cela prouve aux yeux de ses détracteurs que la maison est bien tenue sous la direction du Délégué général pour l'armement, Laurent Collet-Billon. Selon nos informations, la DGA a parfaitement exécuté au centime d'euros près le budget 2012 de Recherche et Technologies (R&T). A la fin de l'année dernière, il restait dans les caisses de la DGA... 47 centimes d'euros sur le plafond des dépenses autorisées pour les crédits 2012 dédiés aux études amont des grands programmes d'équipement, qui s'élevaient dans le projet de loi de finances 2012 à environ 750 millions d'euros. Une performance réitérée également sur le budget des équipements des forces, un budget de l'ordre de 10 milliards d'euros. Il ne restait qu'un peu plus de 50 euros dans les caisses de la DGA à fin 2012 sur le plafond des dépenses autorisées.Un budget sous tensionEn octobre, Laurent Collet-Billon avait fait un point devant la commission de la défense de l'Assemblée nationale sur le budget 146 (Equipement des forces). "Les besoins de paiement du programme 146, hors titre 2, sont estimés pour 2012 à 11,6 milliards d'euros pour des ressources envisagées à hauteur de 9,8 milliards, en escomptant la levée des 480 millions d'euros de réserves et en incluant 936 millions de ressources extra-budgétaires issues de la vente de fréquence", avait-il indiqué. En fin d'année, le ministère a obtenu la levée de la réserve. "Le report de charge s'élèvera donc à la fin de l'année à 1,7 milliard, soit environ deux mois de paiement, en supposant la levée de la réserve réglementaire", avait-il également ajouté. S'agissant des études amont, "les besoins de paiement pour les études amont sont estimés à 756 millions d'euros, ce qui correspondrait à un solde de gestion de l'ordre de 85 millions d'euros dans l'hypothèse de la levée des 40 millions de réserves".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :