Un président CFDT pour piloter l'Unedic

Il était le seul candidat en lice. Vendredi, Gaby Bonnand, secrétaire national à la CFDT, a été élu pour un mandat de deux ans à la présidence de l'Unedic. À 58 ans, ce spécialiste de la protection sociale remplace Geoffroy Roux de Bézieux (Medef) à la tête de l'organisme paritaire gestionnaire de l'assurance chômage, dont la présidence est assurée alternativement tous les deux ans par le patronat et les syndicats. Présider l'institution pour la centrale cédétiste était assez logique. Depuis la création du régime en 1959 et jusqu'en 1990, c'était FO qui assurait la présidence côté syndical, mais depuis 1993, c'est la CFDT qui alterne avec le Medef. Mais les choses ne sont pas figées. C'est pourquoi FO et la CFE-CGC ont un temps envisagé de présenter chacune un candidat, avant de renoncer.Elu à la quasi unanimitéGaby Bonnand a été élu à la quasi-unanimité. Seule en effet la CGT a décidé de s'abstenir notamment parce qu'un « vote favorable pourrait être interprété comme soutien à la convention d'assurance chômage », à laquelle la CGT s'était opposée, explique Eric Aubin (CGT). « La quasi-unanimité montre que les partenaires sociaux sont soudés et prêts à peser sur la gouvernance de Pôle emploi », a commenté le président sortant, désormais vice-président de l'Unedic. Depuis la fusion ANPE-Assedic créant Pôle emploi, l'Unedic ne chapeaute plus les Assedic, chargées d'indemniser les chômeurs ayant suffisamment cotisé et a perdu des missions comme le recouvrement des cotisations, qui sera transféré aux Urssaf au 1er janvier 2011. En revanche, c'est toujours au sein de l'Unedic que les partenaires sociaux décident du montant des cotisations et allocations dans le cadre de la cruciale convention d'assurance chômage. La dernière en date, négociée fin 2008 et entrée en vigueur au printemps 2009, n'a été signée côté syndical que par la seule CFDT. Une raison supplémentaire, selon elle, de présider l'Unedic.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.