Microsoft : la machine à bénéfices Windows s'est remise en marche

« Magie  ». Le terme a été abondamment employé cette semaine, dans des termes quasi religieux, à propos d'une certaine tablette tactile « révolutionnaire » dévoilée par Apple. En attendant de pouvoir constater le succès commercial de l'iPad, un concurrent historique du groupe de Steve Jobs a donné une leçon d'une autre forme de magie, assez différente, mais bien concrète celle-ci. La position dominante de Microsoft sur le marché mondial des systèmes d'exploitation de PC, que Windows occupe à plus de 90 %, fait des miracles.Au dernier trimestre, Microsoft a enregistré une croissance de 14 % de son chiffre d'affaires, à 19 milliards de dollars, et un bond de 60 % de son bénéfice net, à 6,66 milliards de dollars. 60 millions d'exemplaires vendus en moins de trois moisLa robustesse de ces résultats reflète exclusivement celle de sa division de système d'exploitation. Les autres divisions du groupe sont en effet restées à peu de chose près stables en termes de ventes, hormis celle du divertissement (la Xbox), en repli de 12 % sur un an. En moins de trois mois, Microsoft a vendu plus de 60 millions d'exemplaires de son nouveau système d' exploitation, Windows 7, lancé le 22 octobre. Ce qui fait le trimestre le plus dynamique en volume jamais enregistré par le géant américain. Les analystes sont partagés sur l'effet attribuable aux seules qualités du produit, bien commenté avant et après sa sortie. De façon certaine, en revanche, Microsoft a profité du fort rebond du marché du PC. Selon Gartner, le marché a en effet connu au quatrième trimestre 2009 sa plus forte croissance trimestrielle en volume depuis sept ans, de 22,1 %, dopée par la comparaison avec les très mauvais chiffres du quatrième trimestre 2008, au pic de la crise d'angoisse mondiale post-Lehman. Le prix certainement plus élevé de Windows 7 comparé à ses versions précédentes (le détail de la politique tarifaire partiquée par Microsoft avec les constructeurs informatiques, qui représente l'immense majorité des ventes de système d' exploitation, est inconnu) aura fait le reste. Coûts de fabrication quasiment nulsRésultat : pour un marché en croissance en volume de 22 %, Microsoft a annoncé une croissance du chiffre d'affaires de la division Windows de 70 %, avec des ventes de 6,9 milliards de dollars. Magie encore, cette progression s'est presque intégralement répercutée dans les bénéfices du groupe. Les coûts de fabrication des logiciels sont en effet quasiment nuls. Une fois amortis ceux de développement, les ventes supplémentaires de licences génèrent un bénéfice de même ordre de grandeur. La croissance sur un an du chiffre d'affaires trimestriel de la division Windows, de 2,84 milliards de dollars, a entraîné une progression de son bénéfice opérationnel de 2,68 milliards ! L'ensemble de la division Windows a vu son bénéfice opérationnel doubler, à 5,4 milliards de dollars, représentant près des deux tiers du bénéfice du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.