En bref

 |   |  364  mots
STRONG>La confiance des consommateurs recule aux États-Unis...La confiance des consommateurs américains est tombée en mars à 63,4, contre un indice révisé en hausse à 72,0 pour le mois de février, selon les données publiées mardi par la fédération patronale Conference Board.... et en AllemagneLe moral des consommateurs allemands a accusé le coup ces dernières semaines d'une situation internationale inquiétante et de craintes sur l'inflation, selon le baromètre mensuel de l'institut GfK publié mardi, qui montre son premier fléchissement depuis dix mois. L'indice pour avril, qui se base sur un sondage auprès d'environ 2.000 consommateurs effectué début mars, s'établit à 5,9 points, contre 6 points pour mars.Le Brésil pourra aider le Portugal, dit Dilma Rousseff« Le Brésil pourra aider le Portugal », a déclaré ce mardi la présidente brésilienne Dilma Rousseff à son arrivée à Coimbra, dans le centre du pays qui traverse de graves difficultés économiques et financières. Quant à l'ex-président Lula, il a critiqué l'Union européenne (UE) pour les délais jugés trop longs avant d'aider la Grèce et affirmé que « le FMI ne résoudra pas les problèmes du Portugal ». Ce pays est considéré comme le prochain candidat à une aide financière de l'UE et du Fonds monétaire international (FMI), à l'instar de la Grèce et de l'Irlande. « À chaque fois que le FMI a essayé d'aider des pays endettés, il a apporté davantage de problèmes que de solutions », a estimé Lula.Démission du gouvernement syrienLe gouvernement a démissionné ce mardi afin de permettre au président Bachar al-Assad de constituer une nouvelle équipe à même d'appliquer les mesures de libéralisation promises à la suite d'un mouvement de contestation sans précédent en Syrie depuis un demi-siècle. Dans le même temps, le pouvoir a mobilisé des centaines de milliers de personnes pour afficher la popularité du chef de l'État. Ce dernier doit annoncer prochainement à la nation une série de mesures figurant parmi les revendications des protestataires, notamment l'abrogation de l'état d'urgence, la libéralisation de la presse et l'instauration du pluralisme politique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :