Paris veut une refonte du Système monétaire international

 |   |  224  mots
Derrière l'unité affichée autour d'une réévaluation du yuan, l'activisme monétaire de Nicolas Sarkozy et Barack Obama diverge. Sur le fond, il s'agit pour Barack Obama d'assurer la compétitivité des États-Unis, dont les exportations doivent doubler dans les cinq années à venir afin de doper l'emploi, a-t-il promis le 27 janvier dernier dans son discours sur l'état de l'Union. « Si la Chine évoluait vers un taux de change plus conforme au marché, cela constituerait une contribution importante aux efforts mondiaux de rééquilibrage », a insisté le 11 mars dernier le président américain, lors d'un discours consacré aux exportations.dollar : en ligne de mire Le président français voit, lui, au-delà d'une simple reprise de la réévaluation du yuan, mise entre parenthèses en 2008. « La France, qui présidera le G8 et le G20 en 2011, inscrira à l'ordre du jour la réforme du Système monétaire international », avait-il promis fin janvier à Davos. Avec, en ligne de mire, la remise en cause du statut international du dollar. « La Chine doit accepter les responsabilités qui vont avec son nouveau statut mondial », avait-il souligné le 4 mars dernier devant les salariés d'Eurocopter. Mais « si le dollar perd 50 % de sa valeur face à l'euro, comment peut-on rattraper la perte de compétitivité qui en découle ? » s'était-il interrogé. J. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :