Les discriminations augmentent avec le diplôme

Un peu moins de 14 % des personnes âgées de 18 à 50 ans résidant en France déclarent avoir vécu des discriminations dans les cinq dernières années et ce, quel que soit le motif (sexe, origine, âge, religion, etc.), révèle l'enquête « Trajectoires et origines » publiée dans le bulletin d'information de l'Institut national d'études démographiques (Ined). Celle-ci montre également que les Français qui ne sont ni immigrés, ni fils ou fille d'immigrés sont 10 % à en déclarer, contre 24 % des fils ou filles immigrés et 26 % des immigrés. Les motifs cités sont d'abord l'origine (ou la nationalité) et la couleur de la peau (57 % et 17 %), puis le sexe et l'âge. L'enquête montre également que les femmes et les plus de 35 ans déclarent moins de discriminations que les hommes et les jeunes. Par ailleurs, les déclarations de discriminations progressent avec le niveau d'étude. Par rapport à un diplômé de l'enseignement professionnel court (CAP, BEP pour les immigrés), la probabilité est augmentée de 12 % pour les titulaires d'un baccalauréat et de 39 % pour les détenteurs d'un diplôme supérieur. « Non seulement l'instruction mène à une conscience plus aiguë des discriminations, mais un diplôme élevé conduit les minorités à accéder à des positions où elles sont peu représentées et en conséquence encore peu reconnues », analyse l'Ined. « plafond de verre »La progression au sein de la hiérarchie rencontre le fameux « plafond de verre », quand les diplômes ne suffissent pas à réduire l'expression de préjugés à l'encontre de minorités exposées au racisme. Il reste que seules 13 % des personnes ayant déclaré avoir subi une discrimination ont entrepris une démarche auprès d'un commissariat, d'une association, d'un syndicat ou de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde). I. M.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.