Le CAC 40 enchaîne in extremis une cinquième hausse d'affilée

 |   |  320  mots
Alors que le CAC 40, qui a perdu jusqu'à 0,7 % au pire de la séance, semblait ressentir le besoin de reprendre son souffle après quatre séances consécutives de hausse, la bonne tenue de Wall Street a inversé la tendance, permettant à l'indice parisien de terminer mardi sur un gain de 0,27 % à 3.987,80 points.Après avoir connu un début de séance hésitant, la Bourse de Paris s'est, dans un premier temps, repliée sur fond de regain d'inquiétudes quant à la crise nucléaire au Japon. À cela sont venus se greffer des dégagements dans le secteur bancaire en prévision des résultats des « stress test » des banques irlandaises attendus ce jeudi. Mais la bonne tenue de Wall Street en dépit de mauvais indicateurs (chute du moral des ménages à son niveau de décembre, baisse des prix des logements neufs) a soutenu la tendance. Malgré tout, les investisseurs sont restés prudents. En témoigne le faible volume d'activité : à peine plus de 2,7 milliards d'euros ont changé de mains sur l'indice parisien. La fin de la semaine sera riche en actualités, qui pourraient s'avérer déterminantes. Le marché attend la publication, vendredi, des chiffres du chômage et de l'indice ISM manufacturier pour le mois de mars aux Etats-Unis. Dans ce contexte, le secteur automobile était bien orienté. Plus forte hausse, Renault s'est revalorisé de 2,44 %. Peugeot a gagné 0,85 %. PSA Peugeot Citroën a annoncé le retour progressif à la normale de sa production en Europe à partir du 31 mars. Vallourec (+ 2,18 %) a profité du relèvement de recommandation de Oddo. Confiant quant aux perspectives à moyen terme, l'intermédiaire est passé d' « accumuler » à « acheter ». À l'inverse, le secteur bancaire était en repli. BNP Paribas a reculé de 0,30 %, Crédit Agricolegricole de 0,78 %, Natixis de 1,76 % et Société Généralecute; Générale de 0,05 %. Hors CAC 40, Camaieu s'est envolé de 44,05 % dans la perspective d'une OPR à 214,46 euros par action. J. N.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :