La France championne d'Europe de la taxation des entreprises

 |   |  330  mots
Le 22 mai prochain se tiendra à Bruxelles le prochain sommet européen. Alors que l\'heure est à la lutte contre la fraude fiscale en Europe, la thématique de la fiscalité sera, pour sûr, au centre des discutions. Et pour étayer leurs arguments, les dirigeants des 27 pays de l\'Union européenne pourront s\'appuyer sur le rapport de la Commission européenne publié ce 29 avril.Les entreprises françaises les plus taxées d\'EuropeOn y apprend qu\'en 2011, la charge fiscale en France était de 43,9% du produit intérieur brut en moyenne (PIB), alors qu\'elle était de 38,8% en moyenne au sein de l\'Union. Les pays dans lesquels les charges fiscales ont le plus augmenté entre 2010 et 2011 sont le Portugal, la Roumanie et la France.Dans le détail, on remarque que l\'Hexagone était le pays où les revenus des entreprises étaient les plus taxés d\'Europe (36,1%) tandis que la Bulgarie et Chypre étaient ceux qui les imposaient le moins (10%) en 2011. A noter que Chypre s\'est engagé à le faire passer à 12,5% dans le cadre du plan de sauvetage négocié avec la troïka récemment.Les revenus des personnes physiques moins taxés en France en 2013 qu\'en 2000En revanche, aujourd\'hui, c\'est en Suède que les revenus des personnes physiques sont les plus imposés (56,6%) et en Bulgarie qu\'ils le sont le moins (10%). En France, l\'imposition sur les revenus des personnes physiques à baissé de 14 points entre 2000 et 2013 et s\'établit désormais à 45%. C\'est en Espagne que l\'imposition sur la consommation est la plus faible (14%), tandis que la Finlande en est la championne (26,4%). Enfin, du côté de la taxation de la valeur ajoutée (TVA), la Hongrie est le pays européen qui applique le taux le plus élevé : 27%, quand le Luxembourg applique le plus faible : 15%. LIRE AUSSI :>> L\'OCDE veut révolutionner la fiscalité internationale des entreprises>> Fiscalité : le gouvernement va-t-il pigeonner les PME traditionnelles?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :