Affaire Madoff : jusqu'à 2,4 milliards pour les victimes... en attendant plus

 |   |  376  mots
Les clients de Bernard Madoff vont enfin pouvoir être dédommagés...au moins pour une partie. Si la demande de l\'administrateur judiciaire en charge du dossier, Irving Picard, est approuvée par le tribunal des faillites, les victimes de cette escroquerie devraient recevoir entre 1,5 et 2,4 milliards de dollars au total.Plus de la moitié des fonds récupérésIrving Picard a recueilli à ce jour près de 9,1 milliards de dollars, soit plus de la moitié des quelques 17,3 milliards de dollars perdus dans cette chaîne de Ponzi, selon les estimations basses (sans compter les intérêts). Il est toutefois difficile de reverser cette somme car le processus de répartition est très complexe. C\'est la raison pour laquelle le déblocage d\'argent se limiterait - pour l\'instant - à 2,4 milliards de dollars. Néanmoins, une première redistribution à hauteur de 321 millions de dollars avait pu s\'opérer en octobre 2011. Il s\'agit donc aujourd\'hui de la seconde - et plus importante - tranche de remboursement depuis la confession de Madoff en 2008, qui purge à présent sa peine de 150 ans de prison.« Cette deuxième somme, combinée avec les fonds déjà rendus aux clients de Bernard Madoff, satisferait (...) environ 50% des demandes déjà jugées recevables » affirme Irving Picard.Entre 1,5 et 2,4 milliards de dollars redistribués selon le taux d\'intérêt retenuCertaines victimes continuent de contester cette évaluation. David Sheehan, un des avocats d\'Irving Picard, a précisé que les remboursements se heurtaient à des « objections » soulevées par les épargnants lésés, qui souhaitent que les intérêts sur les sommes confiées soient également pris en compte, certains exigeant même des intérêts de 9%. Le liquidateur du fonds Irving Picard s\'y oppose : son avocat indique que la législation destinée à protéger les investisseurs « ne prévoit pas d\'ajustements selon les intérêts ou l\'inflation », et de tels ajustements seraient faits au détriment d\'investisseurs « n\'ayant pas encore récupéré le principal investi ». Le juge pourrait éventuellement accepter une rémunération de 3%, pour laquelle 2,4 milliards de dollars devraient alors être débloqués, au lieu des 1,5 milliards prévus. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :