La « vallée de l'automobile » se construit dans les Yvelines

Lorsque le Mondial de l'Automobile de Paris ouvrira ses portes, du 2 au 17 octobre, quatre petites entreprises des Yvelines travailleront encore sans relâche à l'élaboration de leur « bijou roulant ». Elles ne seront pas en retard pour autant, le Parc des expositions de la porte de Versailles n'étant pas leur objectif 2010. Leur projet respectif, encore confidentiel, ne sera dévoilé qu'en 2011 dans un autre salon international. C'est le conseil général des Yvelines qui a financé ces quatre projets retenus sur une cinquantaine de dossiers présentés au printemps 2010 ; le thème du concours « Véhicule urbain du futur » a mobilisé les ingénieurs et créatifs des Yvelines, certains même sont venus s'y installer pour l'occasion. Premier objectif atteint pour Alain Schmitz, président du conseil général, dont la volonté est bien d'accueillir des entreprises de la filière automobile, françaises ou étrangères, autour de la « vallée de l'automobile » qui se construit dans son département.« Le département des Yvelines est le premier département automobile de France ; historiquement, c'est ici que sont nés quelques fleurons de l'automobile française. Renault, PSA, Valeo, Continental y emploient de nombreux collaborateurs. Mon premier objectif avec la ?vallée de l'automobile? est bien de sauvegarder ces emplois et d'en créer de nouveaux aussi bien en matière de production industrielle que de recherche et développement, afin de consolider ces emplois et d'être à la pointe de l'innovation. C'est pour cela que nous avons voté plusieurs budgets en faveur de l'automobile qui représenteront au final, entre 2005 et 2012, un montant d'investissement de 35 millions d'euros », explique Alain Schmitz.Gigantesque TechnocentreLes Yvelines, c'est Renault à Flins, Peugeot à Poissy ; le constructeur au losange y construit encore des voitures, comme sa Clio et prévoit d'y construire sa Zoé électrique puis ses futures batteries. Mais il y a aussi installé, à Guyancourt en 1998, son gigantesque Technocentre employant 12.000 collaborateurs, où naissent aujourd'hui tous les projets signés Renault. Peugeot n'est pas en reste avec son centre de style en forme de « paquebot » baptisé ADN (Automotive Design Network) posé depuis 2004 en bordure d'autoroute à Vélizy et destiné au design et à la recherche de l'ensemble des deux marques, Peugeot et Citroën.Mais le département où il fait bon vivre, « la campagne aux portes de Paris », est aussi une fourmilière de plus petits acteurs travaillant... pour les grands.C'est par exemple le cas d'ADM Concept, une structure de 20 personnes créée il y a une quinzaine d'années qui trouve des idées, les propose aux constructeurs qui les achètent et les adoptent ; la dernière en date de cette petite entité pilotée par son fondateur, un ex-ingénieur Citroën, est un support de téléphone mobile qui s'installe sur un aérateur de voiture. Très simple, très efficace : vendu !Nouvelle réalisation signée ADM et née à Guyancourt - à deux pas du Technocentre Renault -, là encore simple mais très ingénieuse, le support de tablette PC qui sera visible au Mondial de l'automobile.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.