« Les États-Unis ont repris le leadership moral »

 |   |  377  mots
ma yade, À WashingtonLorsque j'ai entendu le président Barack Obama scander, au terme d'un discours vraiment impressionnant devant 4.000 représentants du Black Caucus dans lequel lui-même siégeait il y a un an : ?Je veux donner envie à vos enfants de devenir docteurs ou ingénieurs, représentants du Congrès, membres de la Cour suprême, ou même président des États-Unis d'Amérique?, j'ai eu la chair de poule. Tant il est vrai que son élection a constitué un séisme pour l'Amérique jusqu'alors divisée et le monde. « Ces quelques jours passés à Washington, auprès des représentants de la communauté afro-américaine m'ont montré à quel point les Américains sont fiers des quarante années de lutte pour les droits civiques, un combat difficile qui a eu ses martyrs, comme Martin Luther King ou Malcom X, et qui s'est achevée l'an passée par l'élection de Barack Obama. Le système américain a su prendre à bras le corps le problème de la couleur de peau. En inventant des solutions, parfois radicales ? je ne les recommanderai d'ailleurs pas toutes nécessairement pour notre modèle français. « Mais force est de constater que grâce à ces coups de pouce, les États-Unis ont réussi à faire émerger une classe moyenne noire, avec des professeurs, des avocats, des journalistes, des chefs d'entreprise. Beaucoup de leurs représentants étaient là, à Washington, et j'ai ressenti chez eux une certaine fierté et un sentiment de modernité, donnant l'impression que les États-Unis reprenaient le leadership moral sur le reste du monde : toute la communauté afro-américaine s'est rangée derrière Obama. « chemin à faire »« Et la force de ce président est d'avoir réussi à dépasser le débat racial : à sa façon, Barack Obama a réalisé le rêve français, fondé sur l'universalisme. En même temps, nous, Français, nous avons du chemin à faire car si nous avons raison de vanter le modèle d'adhésion fondé sur des valeurs républicaine, force est de constater que notre système d'intégration bloque. Il est incroyable par exemple qu'on ne puisse par exemple pas prononcer le mot de noir sans avoir l'impression de dire quelque chose d'inconvenant. » n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :