En bref

 |   |  347  mots
Les prévisions de croissance de Bruxelles sont moins optimistes que celles de BercySelon Bruxelles, le PIB progresserait de 1,6 % cette année, soit 0,1 point de plus que la prévision de Bercy. En revanche, en 2011 et en 2012, celui-ci n'augmenterait que de 1,6 % et 1,8 %. Pour mémoire, Bercy vise une croissance de 2 % et 2,5 %. « Une chose est certaine, la croissance sera très proche des 2 %, ce qui constitue une performance après le choc inédit de la crise », explique-t-on dans l'entourage de Christine Lagarde tout en rappelant que la France avait créé 105.000 emplois depuis janvier. Reste que pour Bruxelles, ce niveau de croissance ne permettrait pas à la France d'atteindre ses objectifs de réduction du déficit public. De 7,7 % cette année, celui-ci passerait à 6,3 % en 2011, puis à 5,8 % en 2012. Le gouvernement espère le réduire à 6 % en 2011, puis à 4,6 % en 2012.Intersyndicale : interpellation des gouvernements et parlementaires le 15 décembre Réunies en intersyndicale lundi, la CFDT, la CGT, FSU, Solidaires et l'Unsa ont décidé de poursuivre leurs réunions « pour péréniser la dynamique créée » avec la mobilisation sur les retraites et interpeller le gouvernement et les parlementaires nationaux et européens dans le cadre de la journée européenne de la Confédération Européenne des Syndicats du 15 décembre. La CFTC propose « une structure permanente » de dialogue social avec le patronatLa CFTC propose la création d'une « structure permanente » de dialogue social entre le patronat et les syndicats, lundi, lors d'une rencontre entre ses dirigeants et la présidente du Medef, Laurence Parisot. Celle-ci a aussi rencontré le secrétaire général de la CFDT François Chérèque. Ils ont convenu de lancer, dès le 1er trimestre 2011, le chantier de l'accès des jeunes à l'emploi.Ségolène Royal candidate aux primaires du Parti socialisteDans un entretien à « La Nouvelle République du Centre Ouest » et « Centre Presse », Ségolène Royal a annoncé, le 29 novembre, sa candidature aux primaires du Parti socialiste. « Le moment est venu d'avancer dans la clarté et la simplicité : ma réponse est oui », a-t-elle répondu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :