BPI : la CDC et les régions s'allient contre la volonté hégémonique d'Oséo

« C\'est pire qu\'avec le gouvernement précédent ! ». Ségolène Royal était excédée mercredi matin à l\'Assemblée Nationale. Et elle n\'était pas la seule : aucun président de région ne l\'a contredit lorsqu\'elle a lancé sa pique. La présidente de Poitou Charentes était très énervée par les décisions de Delphine Batho sur le prix de l\'électricité photovoltaïque. Et elle en encore rajouté à ses collègues qui s\'en prenaient eux violemment à propos de la BPI à « l\'Inspection des finances et au lobby des banques privées » qui auraient une influence encore plus grande sur ce gouvernement que sur le précédent. Jean Paul Huchon a lui lancé en avoir « marre d\'être pris soit pour un analphabète, soit pour un clientéliste par les gens de Bercy ». Ce n\'est plus de la grogne, ça commence à ressembler à une fronde : « jusqu\'en septembre, sur la BPI, on avançait de deux pas et on reculait de deux ; maintenant on recule de deux et on n\'est plus sûr d\'avancer d\'un seul», explique un président de région. Une alliance Jouyet-Rousset contre OSEO Bercy peut s\'inquiéter car les présidents de région semblent avoir trouvé une oreille aussi suprenant qu\'attentive. Vendredi dernier, Jean Pierre Jouyet, directeur général de la Caisse des Dépots et futur président es qualités de la BPI, et Alain Rousset, le président de l\'Association des Régions de France, ont déjeuné très discrètement dans un restaurant bordelais. L\'un et l\'autre énervés (même s\'ils n\'ont pas la même manière d\'extérioriser leur énervement !). Aux atermoiements du gouvernement venait en effet de se rajouter le quasi putsch d\'OSEO. Ils avaient tous les deux lu, le matin même, l\'interview de Pierre Drouin dans La Tribune Hebdo, officialisant le désir du banquier de transformer la BPI en une sorte de « Super Oseo ». Jean Pierre Jouyet a fait part de son absolu manque d\'envie de voir CDC Entreprises se noyer dans une BPI controlée de facto par OSEO. Et cela d\'autant plus que le futur directeur exécutif, Nicolas Dufourcq, inspecteur des finances passé par OSEO, n\'aura que très peu de comptes à lui rendre, selon le texte actuellement en discussion à l\'Assemblée. Alain Rousset lui y a vu la confirmation que le même Nicolas Dufourcq, n\'avait, comme il le pensait, strictement aucune intention de laisser des postes de décision aux Régions et la ferme intention de refuser le guichet unique qu\'elles demandent. « Déjà, à OSEO Innovation, Nicolas Dufourcq ne s\'était pas fait remarquer par un grand attrait pour l\'innovation, mais là, c\'est clair : c\'est tout pour leur pomme ! » grommelle un président de région.« La BPI, ils se la feront tout seul ! »Jean Pierre Jouyet a de l\'influence sur François Hollande. Alain Rousset en a aussi. Nicolas Dufourcq s\'appuie, lui, sur cette Inspection des Finances omnipotente à Bercy qui indispose tant les élus. « Si c\'est ce qu\'OSEO veut, elle la fera toute seule la BPI ! », aurait même lâché Alain Rousset. Jean Pierre Jouyet devrait donc tenter de faire comprendre à François Hollande qu\'il existe désormais un risque réel que la nouvelle banque publique aille dans le mur sous le regard attristé de la Caisse des Dépots et des Régions. Du coup, les rumeurs les plus folles circulent. La CDC et les Régions pourraient bien décider de monter leur propre BPI ! Elles ont suffisamment d\'accords, de partenariat et d\'habitudes de travail ensemble pour qu\'un déjeuner Jouyet-Rousset puisse faire avancer l\'idée. Et pourquoi s\'arrêter là ? La Commission européenne ayant toujours regardé d\'un œil méfiant les rapports des Régions et d\'OSEO, celles-ci pourraient envisager de mettre dorénavant OSEO en concurrence : « la Commission serait tellement contente et OSEO tellement mal, ça ne se refuse pas » sourit un fin connaisseur du dossier. Une vraie fronde !

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.