Axa finalise son accord en Australie

 |   |  259  mots
Après deux tentatives infructueuses en un an, l'assureur français Axa a finalement conclu un accord pour la vente de sa filiale à 54 % Axa Asia Pacific Holdings (APH) domiciliée en Australie. Les documents entérinés par Axa, sa filiale et l'acheteur australien AMP prévoient une opération en deux étapes : le rachat de la totalité d'Axa APH par AMP, puis la revente de la partie asiatique d'Axa APH au groupe Axa. Au terme de la transaction, les activités en Australie et en Nouvelle-Zélande d'Axa APH fusionneront avec celles d'AMP, et les activités en Asie reviendront à 100 % à Axa. « Une fois finalisée, cette opération nous permettra de doubler l'exposition d'Axa au marché asiatique de l'assurance vie et de faciliter la poursuite de notre développement dans la région tout en optimisant la structure du groupe », déclare Henri de Castries, président directeur général d'Axa. Les conditions de l'offre annoncées mi-novembre restent inchangées. Axa APH est valorisée 13 milliards de dollars australiens (9,6 milliards d'euros) dont 40 % en numéraire et le reste en actions AMP avec une garantie du cours fournie par Axa (« La Tribune » du 16 novembre). unanimité Approuvée à l'unanimité par les administrateurs représentants les actionnaires minoritaires, l'offre sera soumise à l'Assemblée générale d'ici à la fin mars 2011. Il reste à obtenir l'autorisation des régulateurs en Australie, Nouvelle-Zélande et dans plusieurs pays d'Asie mais, la plus délicate, celle de l'autorité de la concurrence australienne, a déjà été donnée au projet d'AMP. S. So.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :