Le marché parisien en pleine déconfiture

 |   |  396  mots
Le rebond de début de scéance ne fût qu'un feu de paille. Le plan d'aide de 85 milliards destiné à l'Irlande n'aura pas suffit à rassurer durablement les investisseurs. Et pour cause, l'adjudication de bons du trésor italien a eu raison de l'optimisme matinal des investisseurs. En hausse de plus de 1 % dans les premiers échanges, le CAC 40 a accéléré sa descente aux enfers après l'ouverture du marché américain, lui aussi en plein doute. A la clôture, la chute du CAC 40 est rude : 2,46 % à 3636,96 points, soit son plus bas de la journée. Les 3,63 % qui séparent le plus haut et le plus bas de la séance témoignent de la fébrilité qui règne actuellement sur les marchés. Si plusieurs responsables estimaient que le plan en faveur de l'Irlande était à même d'arrêter l'incendie de la dette souveraine en zone euro, les investisseurs n'ont visiblement pas adhéré à cette idée. Le taux moyen retenu pour le remboursement de la dette irlandaise (5,8 %), soit un taux plus élevé que celui dont a bénéficié la Grèce (5,2 %) a de quoi laisser craindre le pire. Par ailleurs, lors d'une émission obligataire italienne de 5,5 milliards d'euros, l'écart de rendement entre les obligations d'Etat italien et celles de l'Allemagne a atteint un plus haut historique depuis la création de l'euro. Face à ces éléments, l'annonce d'un accord sur les grandes lignes d'un futur mécanisme permanent de soutien aux pays de la zone euro n'a pas atteint son but de rassurer. D'ailleurs, le Portugal et l'Espagne ont connu une nouvelle tension de leurs taux longs.Axa emportéSensibles aux évolutions de la crise de dette souveraine en zone euro, les valeurs financières ont plongé de plus de 3 %. BNP Paribas a perdu 3,19 %, Crédit Agricolegricole 3,58 %, Natixis 3,51 % et Société Généralecute; Générale 3,54 %. Axa (- 3,49 %) a été emporté dans la tourmente et n'a pas profité de l'annonce de l'accord permettant à l'assureur d'acquérir 100% des activités asiatiques d'AXA APH auprès du groupe financier australien AMP. Aucune valeur du CAC40 ne s'est appréciée, le plus faible repli étant celui d'ArcelorMittal avec 0,58 %. Hors CAC, Teleperformance a gagné 1,29 %. Le groupe a indiqué avoir revu à la hausse de près de 10% son objectif de chiffre d'affaires 2010 et anticipe une croissance organique entre 2,5 et 5% pour 2011. J. N. - 2,46 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :