Une nouvelle échéance pour Jean-Paul Bailly

STRONG>Jean-Paul Bailly, président de La Poste Jean-Paul Bailly le répète à l'envi : « La fin du monopole de La Poste n'est pas un drame. » Ce polytechnicien diplômé de Cambridge vient d'être reconduit à la présidence du conseil d'administration de La Poste par le Conseil des ministres du 22 décembre. L'homme faisait déjà preuve d'une longévité exceptionnelle à la tête de l'entreprise ; il la préside depuis 2002. Son mandat a été renouvelé pour cinq ans, bien que son âge pourrait poser problème. En novembre 2011, il fêtera ses 65 ans, âge limite fixé par la loi pour tous les dirigeants d'entreprise publique. Il lui revenait cependant de gérer l'ouverture du marché du courrier au 1er janvier, échéance à laquelle il prépare La Poste depuis sa nomination voilà huit ans. Depuis, l'ancien patron de la RATP ne s'est pas départi de sa discrétion, notamment lors de la transformation de l'établissement public en société anonyme à capitaux publics. Ce dossier lui a valu les foudres des syndicats et l'admiration de patrons et hommes politiques. Juliette Garnier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.