En bref

 |   |  304  mots
STRONG>Moratoire photovoltaïque : le Conseil d'État maintient le décretLe Conseil d'État a rejeté vendredi « pour défaut d'urgence » les requêtes en référé déposées par des dizaines de petits producteurs de la filière photovoltaïque contre le moratoire de trois mois sur les aides publiques à l'énergie solaire imposé en décembre par le gouvernement, qui reste donc en place jusqu'en mars prochain.Gaz de schiste : Midi-Pyrénées demande un moratoireLe président de la région Midi-Pyrénées Martin Malvy (PS) a demandé vendredi au gouvernement de « suspendre les autorisations » de prospection de gaz de schiste en Aveyron et dans le Lot, estimant qu'un moratoire s'impose. En mars 2010, le gouvernement a octroyé des permis de prospection dans trois zones qui couvrent une partie des départements de l'Hérault, de l'Aveyron, de la Lozère, de l'Ardèche et de la Drôme. Situé dans des roches très peu perméables, le gaz de schiste nécessite de forer sur deux à trois kilomètres de profondeur et de fracturer la roche en y injectant de grandes quantités d'eau, de sable et de produits chimiques.Infrastructures : le gouvernement confirme son choix du rail face à la routeLe projet gouvernemental de schéma national des infrastructures de transport (Snit) a confirmé les objectifs du Grenelle de l'Environnement en favorisant les projets ferroviaires. Le texte qui définit la politique de l'État pour les vingt à trente ans à venir prévoit 166 milliards d'euros d'investissements, dont 62,2 % pour le réseau ferré, 18 % pour les transports en commun (à l'exception du Grand Paris), 9,7 % pour le fluvial et à 7,8 % pour les routes.Affichage environnemental : 230 volontaires pour l'expérimentationQuelque 230 entreprises ou groupements d'entreprises se sont portés volontaires pour participer à l'expérimentation de l'affichage environnemental des produits à partir du 1er juillet 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :