énergieConflit autour d'une manne pétrolière au large d'Haï...

 |   |  337  mots
Conflit autour d'une manne pétrolière au large d'HaïfaL'Etat israélien réclame davantage de royalties à l'américain Nobel Energy. Une énorme manne gazière provoque un conflit d'intérêts entre Israël et les Etats-Unis. L'enjeu est de taille : la valeur des réserves de deux gisements découverts en Méditerranée au large du port d'Haïfa est estimée à 40 milliards de dollars. Or l'Etat israélien a le sentiment d'être le parent pauvre dans cette affaire. Sur le papier, les royalties que devront verser les groupes israéliens ainsi que Nobel Energy, une compagnie américaine associée à l'opération, sont limitées à 12,5 %.Ce taux fixé il y a près de 60 ans, alors qu'aucune découverte n'était en vue, est considéré comme très bas. La taxation sur les profits est également très avantageuse pour les intérêts privés avec une fiscalité à 35 % contre 40 % à 94 % ailleurs dans le monde. Résultat : le Trésor veut réviser à la hausse ces taux ce qui pourrait permettre d'engranger plusieurs milliards de dollars pour le budget public. Seul problème : Nobel Energy refuse tout changement des règles du jeu. Cette compagnie a aussitôt fait jouer ses relations au Congrès et au département d'Etat.Ce lobbying a payé. L'ambassade des Etats-Unis à Tel-Aviv a fait parvenir une lettre au ministère des Finances mettant en garde contre toute mesure « risquant de mettre en cause les efforts entrepris pour assurer l'indépendance énergétique d'Israël » en soulignant qu'une augmentation des royalties risque de dissuader d'autres groupes internationaux de participer à des forages. Le message est passé. Youval Steinitz, le ministre des Finances, a annoncé qu'une commission d'experts allait rendre ses conclusions dans quelques mois. Mais, il a d'ores et déjà tenté de rassurer le grand allié américain en soulignant que, selon lui, tout changement dans la fiscalité ne devrait porter que sur « les découvertes à venir », autrement dit Nobel Energy devrait être épargné.PASCAL LACORIE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :