Malgré les recommandations du FMI, la Chine veut plus d'investissement

 |  | 222 mots
Lecture 1 min.
Dans un communiqué publié lundi, la Chine a exhorté les reponsables industriels à orienter en priorité les investissements privés vers les secteurs clés, notamment les chemins de fer, l\'administration municipale, l\'énergie, les télécoms, la finance, la santé et l\'éducation. \"Etant donné les pressions à la baisse exercées sur l\'économie intérieure, (il est nécessaire) d\'adopter au moment opportun des mesures efficaces\", a précisé le Conseil d\'Etat. Des mesures destinées à relancer l\'économie chinoise, dont le PIB s\'est contracté à 7,6% au deuxième trimestre, soit bien loin des insolents pics à 10% des années 2009-2010. Par ailleurs, il s\'agit du sixième trimestre consécutif de décélération de la croissance chinoise, qui voit sa demande extérieure chuter avec la baisse de ses exportations vers l\'Europe et les Etats-Unis.Désaccord avec le FMIPourtant, pour le Fonds monétaire international, la solution au ralentissement économique chinois se trouve dans la consommation. \"Le rééquilibrage interne est maintenant une priorité. La part de l\'investissement dans l\'économie chinoise est exagérément élevée, à près de 50% du PIB, ce qui crée de larges excédents de capacités dans l\'économie\", souligne un rapport de l\'institut monétaire. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :