L'hiver interminable aura profité... à EDF

 |   |  282  mots
L\'hiver interminable aura au moins profité à EDF... Le géant français de l\'électricité a présenté, ce mardi 30 juillet, des résultats semestriels en hausse. Le bénéfice net du groupe a ainsi progressé de 3.5%, au premier semestre 2013, à 2.9 milliards d\'euros. Son chiffre d\'affaires a augmenté de 10.7% à 39.75 milliards d\'euros. Ses résultats sont notamment dus au climat froid qui a régné, cet hiver et ce printemps, dans l\'Hexagone et sur une bonne partie de l\'Europe.EDF a également fait des économies en renégociant ses contrats d\'approvisionnement en gaz en Algérie et au Qatar via sa filiale italienne Edison, dont il a pris le contrôle l\'an dernier. \"Ce premier semestre 2013 est marqué par une bonne performance opérationnelle qui est le fruit des investissements réalisés depuis plusieurs années\", a commenté le PDG du groupe, Henri Proglio, dans un communiquéEDF met fin à sa participation à CENGConforté par ses résultats, le groupe a relevé son objectif d\'excédent brut d\'exploitation pour 2013. Alors qu\'il tablait jusqu\'ici sur une croissance organique de 0 à 3%, il prévoit désormais une hausse d\'au moins 3%.Le géant français de l\'électricité a également annoncé, ce mardi, qu\'il allait se séparer par étape de CENG, sa coentreprise nucléaire aux Etats-Unis. Cet société, détenue par EDF et l\'américain Exelon, gère cinq réacteurs nucléaires outre-Atlantique. CENG versera à EDF un dividende exceptionnel de 400 millions de dollars (environ 300 millions d\'euros). En échange, l\'entreprise française cédera à Exelon ses parts (49.99%) à leur \"juste valeur\" entre janvier 2016 et juin 2022.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :