Flash infos

 |   |  314  mots
La suppression des petits-fours, avec l'annulation de la réception du 14?juillet à l'Élysée cet été, a permis une économie de 750.000 euros. Lundi, Nicolas Sarkozy a réuni son Premier ministre, François Fillon et son ministre du Budget, François Baroin pour faire avec eux un point d'étape sur la mise en oeuvre des mesures de réduction du train de vie de l'État exigées par lui-même à la fin du mois de juin.Pour ce qui est du seul budget de l'Élysée, outre l'économie réalisée grâce à l'annulation de la garden-party du 14?juillet, 60.000 euros d'économies devraient être générées par l'arrêt des chasses présidentielles. Afin de prouver sa vertu, l'Élysée comptabilise également au chapitre des recettes futures le « produit espér頻 de la vente de 2 Airbus A319 qui quitteront la flotte présidentielle dès que celle-ci aura reçu livraison du nouvel Airbus A330, soit normalement en novembre prochain.En ce qui concerne le gouvernement, les ministres ont obtempéré à la consigne de réduction des effectifs de leurs cabinets. Ceux dont les effectifs dépassaient la norme (20 collaborateurs pour un ministre, 4 pour un secrétaire d'État) ont transmis un échéancier permettant de respecter ces plafonds et « à la fin octobre tous les effectifs seront retournés à l'effectif prescrit » précise un communiqué de l'Élysée. En attendant, les sureffectifs auraient déjà été réduits d'un tiers.Après l'affaire des cigares de Christian Blanc, la question de la prise en charge des frais privés des ministres est devenue sensible: les 5 baux immobiliers contractés dans le parc privé ont été dénoncés. Quant à la suppression annoncée de 7.000 logements de fonction, elle attendra les textes réglementaires qui doivent être pris d'ici la fin de l'année. Anne Eveno

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :